Le gouvernement belge salue "la fin de la tentative de coup d'Etat" en Turquie

Le gouvernement belge a salué samedi "la fin de la tentative de coup d'Etat" en Turquie et exprimé son "soutien aux institutions démocratiques" de ce pays, dans un communiqué signé par le Premier ministre Charles Michel et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. L'exécutif a également appelé à à la fin des violences et au retour au calme.

Dans un communiqué publié ce samedi, le gouvernement belge exprime son soutien aux institutions démocratiques en Turquie et se félicite de la fin de la tentative de coup d'Etat.

"Toutes les parties doivent faire preuve de retenue et respecter l'Etat de droit et l'ordre constitutionnel", soulignent M. Michel et le chef de la diplomatie belge.

Selon eux, "le respect des institutions démocratiques en Turquie, et le soutien de l'Etat de droit et des libertés fondamentales sont essentiels dans le cadre de la poursuite des relations avec l'Union européenne".

L'armée turque a annoncé samedi matin la fin de la tentative de putsch de militaires rebelles menée dans la nuit, qui aurait fait 265 morts dont 104 putschistes et 1.440 blessés, selon un nouveau bilan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait, depuis son lieu de villégiature, appelé la population à s'opposer au putsch, dans une intervention en direct à la télévision depuis un téléphone portable.
 

Les Affaires étrangères prient les voyageurs belges qui ont l'intention de se rendre en Turquie de prendre contact avec leur compagnie aérienne ou leur agence de voyages pour obtenir des informations actualisées, indiquent-elles samedi dans la dernière version de leur avis de voyage à destination du pays méditerranéen. Les personnes s'y trouvant déjà sont, quant à elles, invitées à rester à l'intérieur et à éviter les déplacements jusqu'à ce que la situation se clarifie.

Ceux qui voyagent vers Istanbul et Ankara doivent bien réaliser que la situation dans les aéroports internationaux de ces villes n'est pas encore revenue à la normale et qu'elles peuvent rencontrer de sérieux obstacles, préviennent les Affaires étrangères.

Pour les personnes se trouvant en Turquie actuellement, il convient d'éviter les endroits animés, les manifestations ainsi que la proximité des unités de police et de l'armée, préconisent-elles.

Les Belges présents à Istanbul et à Ankara et qui sont sains et saufs sont, quant à eux, invités à contacter leurs proches, familles et amis afin de les rassurer.

Enfin, il est conseillé aux voyageurs de suivre l'actualité via les médias.

Manifestation à Bruxelles et incidents à Beringen

Environ 300 personnes d'origine turque se sont rassemblés durant la nuit de vendredi à samedi devant l'ambassade de Turquie à Bruxelles afin d'y exprimer leur soutien au président turc Recep Tayyip Erdogan alors que le pays a été victime d'une tentative de coup d'Etat.

Des appels au rassemblement ont été lancés vendredi soir sur les réseaux sociaux. Les personnes présentes rue Montoyer ont déployé des drapeaux turcs, ont arboré des maillots de football aux couleurs du pays et déployé un grand drapeau à l'effigie du président.

Elles ont également prié pour le peuple et les victimes de cette tentative de putsch de rebelles au sein de l'armée. Le nom de M. Erdogan a été scandé à de nombreuses reprises.

"L'armée veut éjecter le président Erdogan du trône mais ça ne fonctionnera pas", a déclaré l'un des manifestants.

Le rassemblement a pris fin vers 02h45 sans le moindre heurt.

La tentative de coup d’Etat avortée en Turquie a aussi provoqué des tensions la nuit dernière à Beringen dans le Limbourg. Des partisans du président turc Recep Tayyip Erdoğan ont tenté de pénétrer dans un bureau du groupement d’opposition du prédicateur Fethullah Gülen, accusé avec son mouvement d’être à l’origine de la tentative de coup d’Etat.

La police était présente sur place et la manifestants ont provoqué des incidents en jetant des pierres des vitres ont été brisées.

Les plus consultés