Geert Bourgeois a accepté les excuses de l’ambassadeur de Turquie

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a accepté les excuses L'ambassadeur de Turquie en Belgique, Mehmet Hakan Olcay. L'ambassadeur lui avait présenté ses excuses après des propos controversés tenus par le porte-parole de l'ambassade sur les liens entre certaines organisations flamandes et le mouvement "terroriste" du prédicateur Fethullah Gülen.

L'ambassadeur de Turquie avait été convoqué mercredi après-midi aux Affaires étrangères à la suite de ces déclarations de l'un de ses collaborateurs, Veysel Filiz, dans la presse et sur Twitter.

Interrogé par le journal "Gazet van Antwerpen", le porte-parole de l'ambassade avait affirmé que des organisations flamandes soutenaient le mouvement du prédicateur Gülen, accusé par Ankara d'être à l'origine du coup d'Etat de vendredi dernier, et que le gouvernement flamand entretenait de bonnes relations avec ce mouvement.

L'ambassade de Turquie en Belgique a précisé que l'ambassadeur Hakan Olcay s'était entretenu d'abord avec Geert Bourgeois vers 15h00, pour ensuite se rendre au ministère des Affaires étrangères vers 16h30 jeudi.

Hakan Olcay a présenté ses excuses au ministre-president flamand au sujet du "malentendu" suscité par les "propos tenus à titre personnel et à sa propre initiative" par le porte-parole de l'ambassade dans les médias. Dans la soirée mercredi, on apprenait du porte-parole de Geert Bourgeois que le ministre-président flamand a accepté les excuses de l'ambassadeur.

Hakan Olcay a rencontré ensuite durant trois quarts d'heure le directeur général des affaires bilatérales du département pour s'expliquer sur ces propos et cette "immixtion" dans les affaires intérieures belges.

Hakan Olcay a également adressé un "rappel à l'ordre, verbal et écrit" à ses collaborateurs en leur demandant de s'abstenir de tels propos.