La 12e édition du festival Tomorrowland ouverte à Boom

Le festival de musique électronique a officiellement ouvert les portes de sa 12e édition, ce vendredi midi au domaine provincial De Schorre (photo), à Boom en province anversoise. Quelque 180.000 festivaliers venus du monde entier - partiellement par vols spéciaux - y sont attendus ces trois prochains jours. Tiësto, Armin Van Buuren, David Guetta et Deadmau5 se produisent notamment ce vendredi sur les nombreuses scènes. Tomorrowland est qualifié l’un des meilleurs festivals en son genre au monde, et s’exporte depuis 2013 aux Etats Unis, en tant que TomorrowWorld.

Le festival de Boom compte 16 scènes décorées dans le moindre détail et veut permettre à ses visiteurs de s'échapper de leur routine quotidienne en les immergeant dans un "monde magique". Cinq nouvelles scènes font d'ailleurs leur apparition cette année.

Environ 200 nationalités sont représentées lors de Tomorrowland. La moitié des 180.000 festivaliers sont belges et le festival accueillera également une importante délégation brésilienne, environ 7.000 Australiens, de nombreux Suédois ou encore 36 personnes venant de Birmanie. Nombre d'entre eux viennent par charters spécialement affrétés.

Les visiteurs pourront aussi profiter cette fois d'une nourriture différente de celle que proposent les autres festivals. Un "Secret Restaurant" a été installé sur la scène principale et les profits seront entièrement reversés à la Love Tomorrow Foundation, qui investit notamment dans une école artistique et musicale au Népal.

Tiësto, Armin Van Buuren, David Guetta et Deadmau5, notamment, se produiront ce vendredi sur les scènes de Tomorrowland.

© Jokko

Contrôles de sécurité renforcés

En raison de la menace terroriste maintenue au niveau 3 sur une échelle de 4, le festival a adapté ses mesures de sécurité pour sa 12e édition. Avant d'entrer sur le site, chaque festivalier est ainsi soumis à un contrôle approfondi, à une fouille, et doit passer sous un portique détecteur de métaux. Il est déconseillé de venir avec un sac à dos.

"Les contrôles se déroulent de manière fluide", selon la porte-parole du festival Debby Wilmsen (photo). "Les festivaliers ont été avertis des mesures de sécurité et savaient que l'arrivée sur le site prendrait un peu plus de temps. Tout le monde suit bien les instructions."

A la suite des attentats du 22 mars à Bruxelles, les organisateurs n'ont reçu aucune demande d'annulation. Seuls quelques visiteurs étrangers arrivant par avion ont posé quelques questions à propos de l'aéroport de Zaventem, touché par l'un des attentats-suicides.