Moins de faux billets d’euros saisis en Belgique

Au cours des six premiers mois de cette année, le nombre de faux billets en euros - essentiellement de 20 et 50 euros - saisis dans notre pays a nettement diminué par rapport au premier semestre 2015, indique la Banque centrale européenne (BCE). En Belgique, la baisse atteint 40%, à près de 16.700 faux billets, précise la Banque nationale.
AP2013

Au cours du premier semestre de 2016, quelque 331.000 faux billets ont été retirés de la circulation, soit 25% de moins que les 445.000 saisis au deuxième semestre de 2015, indique une étude semestrielle publiée par l'institution monétaire de Francfort (BCE).

Depuis 2013, le nombre de faux billets repérés avait progressé de manière quasi continue, pour monter jusqu'à 507.000 au second semestre 2014, avant de commencer à décliner. "Le nombre de contrefaçons reste très bas en comparaison avec le nombre croissant de véritables billets en circulation (plus de 18,5 milliards au premier semestre 2016)", souligne la Banque centrale européenne (photo).

Les billets de 20 et 50 euros restent de loin les plus contrefaits, représentant 31,6% et 48,2% des faux billets saisis. La quasi-totalité (97,6%) des billets contrefaits ont été découverts dans des pays de la zone euro.

Sécurisation accrue

Pour rendre toujours plus difficile la contrefaçon, la BCE dote progressivement la zone euro de nouveaux billets avec des dispositifs de sécurité renforcés. Les coupures de 5, 10 et 20 euros ont déjà été introduites. La nouvelle coupure de 50 euros sera introduite le 4 avril 2017.

Les coupures de 100 et 200 euros doivent aussi à terme être renouvelées, mais pas celles de 500 euros, dont la BCE a décidé il y a peu d'arrêter la production.

En Belgique, 27.700 faux billets avaient été saisis au premier semestre 2015, soit 11.000 de plus que durant les six premiers mois de cette année (16.700 billets). Au premier semestre 2014, seuls 12.471 faux billets avaient été retirés de la circulation.

La Banque nationale (photo) souligne que le phénomène est marginal, puisqu'il ne représente que 0,003% du nombre de billets en circulation en Belgique, qui est d'environ 500 millions. Les billets de 50 euros sont les plus populaires parmi les faussaires, puisqu'ils représentent 65% des coupures saisies en Belgique. Les billets de 20 euros représentent eux un quart de ces fausses coupures.