Michel : "Rester unis face aux actes de haine"

Le Premier ministre belge Charles Michel a réagi à l’explosion-kamikaze qui s’est produite dimanche soir à un festival de musique à Ansbach (photo), en Bavière, et qui a fait 12 blessés en appelant à rester "forts et unis face aux actes de haine". Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders a pour sa part exprimé sa solidarité avec l’Allemagne.

Même si "les blessures mettront du temps à guérir", il faut "rester forts et unis face aux actes de haine", a déclaré ce lundi sur Twitter le Premier ministre Charles Michel (photo archives). Il réagissait ainsi à l’explosion qui a blessé douze personnes devant un festival de musique, dimanche soir en Bavière.

Vers 22h, un réfugié syrien de 27 ans s'est fait exploser à proximité d'un festival de musique dans la ville bavaroise d'Ansbach, près de Nuremberg. Il a perdu la vie dans la détonation et a blessé douze autres personnes.

Son accès au site de l'évènement accueillant 2.500 personnes lui avait été refusé précédemment parce qu’il ne détenait pas de billet d'entrée. Le jeune homme avait quitté la Syrie pour chercher asile en Allemagne il y a deux ans, mais sa demande avait été rejetée il y a un an. Il avait été interné en psychiatrie après deux tentatives de suicide.

Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders a également fait part de sa solidarité à l'Allemagne. "La Bavière une nouvelle fois frappée, j'exprime notre solidarité et notre soutien aux victimes, comme au peuple allemand", a communiqué le chef de la diplomatie belge peu avant 6h ce lundi matin.