Une enquête ouverte contre une pétition islamophobe à Anderlecht

La zone de police locale de Bruxelles-Midi (Anderlecht/St-Gilles/Forest) a ouvert une enquête sur une pétition islamophobe qui circule à Anderlecht. "Nos policiers enquêtent sur l'origine de la pétition et les lieux où elle circule", explique Marie Verbeke, porte-parole de la police de Bruxelles-Midi.

Le journal La Capitale a été le premier à diffuser une image de cette pétition qui circule sur les réseaux sociaux. L'assassinat d'un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray mardi est à l'origine du lancement de cette pétition.

"Aux Belges habitant à Anderlecht et partout ailleurs en Belgique, il nous faut rester vigilants et constater que nous devenons, par la force des choses, islamophobes", lit-on sur cette pétition. "Si vous estimez que nous devons convaincre les musulmans de rentrer dans leur pays d'origine, signez ci-dessous cette pétition", poursuit le texte.

"Notre cellule radicalisme a ouvert une enquête. Nous sommes à la recherche des responsables et des lieux où la pétition a été diffusée", explique encore la porte-parole.