SABMiller accepte l’offre rehaussée d’AB InBev

Le conseil d’administration du brasseur britannique SABMiller a annoncé vendredi être unanimement résolu à accepter l’offre rehaussée du groupe brassicole belgo-brésilien AB InBev, à savoir 45 livres (environ 53 euros) par action, en cash. Les actionnaires doivent cependant encore donner leur accord.

Le conseil d'administration estime que l'offre en cash de 45 livres par action se trouve "dans le bas de la fourchette". AB InBev avait relevé mardi son offre sur SABMiller d'une livre par action, après la chute de la monnaie britannique en raison du Brexit.

La cotation de l'action AB InBev a par ailleurs repris vers 16h20, après avoir été suspendue à la Bourse de Bruxelles dans l'attente d'un communiqué de presse. Celui-ci concernait le feu vert donné sous conditions par les autorités chinoises à la fusion.

AB InBev a accepté une série de concessions afin d'obtenir ce feu vert, notamment la vente de la participation de 49% détenue par SABMiller dans Snow Breweries, premier producteur de bière en Chine.

Le rachat avait déjà obtenu le feu vert des Etats-Unis, de l'Union européenne et de l'Afrique du Sud, d'où SABMiller est originaire. Vers 17h20, le cours de l'action AB InBev était environ 4,5% plus élevé qu'à la clôture jeudi soir.

Importante fusion pour le brasseur belgo-brésilien

Le rapprochement entre AB InBev, premier brasseur mondial, et SABMiller pourrait constituer la troisième plus importante fusion de l'histoire. Les deux géants brassent déjà près de 60 milliards de litres par an, soit trois fois plus que l'actuel numéro trois mondial du secteur, le néerlandais Heineken.

Mercredi soir, l'information selon laquelle le management de SABMiller avait interrompu les travaux d'intégration avait causé de l'incertitude sur les marchés. Le brasseur britannique indique désormais que "le conseil d'administration et le management vont continuer à travailler avec AB InBev, afin de parvenir avec succès à une conclusion aussi rapide que possible".

AB InBev s'est réjoui de cette annonce. Des progrès significatifs afin de parvenir à la reprise ont été engrangés, souligne le brasseur belge. Celui-ci a fait part de son intention de se montrer "pro-actif" pour boucler la transaction, avec l'espoir d'y parvenir avant la fin de l'année.