Une taxe kilométrique pour particuliers envisageable en Flandre

La moitié des entrepreneurs flamands interrogés par l’organisation sectorielle Unizo se prononcent en faveur de l’introduction d’une taxe kilométrique appliquée aux particuliers, si celle-ci permettait de faire diminuer les embouteillages et les pertes économiques qui y sont liées. L’enquête est relayée ce dimanche par l’hebdomadaire De Zondag.

"La Belgique est l'un des pays les plus sensibles aux bouchons en Europe", explique l'Union des entrepreneurs indépendants (Unizo). "L'impact de ce phénomène est important pour les entreprises".

"Plus il y a de file, plus les dommages économiques sont conséquents. Ce n'est donc pas illogique que les entrepreneurs puissent soutenir une taxe kilométrique sur les véhicules des particuliers, si cela permet de résoudre ou d'atténuer ce problème."

L’Unizo ne plaide pas pour l'instauration pure et simple de cette taxe, mais demande notamment un projet pilote permettant de faire l'inventaire des impacts économiques d'une telle mesure.

Depuis avril 2016, une taxe kilométrique est appliquée en Belgique aux camions avec un PTAC supérieur à 3,5 tonnes. Elle est d’application sur toutes les autoroutes du pays et sur certaines routes régionales. Elle remplace la taxe camion Eurovignette pour les véhicules de plus de 12 tonnes.