Réactions "écoeurantes" après la mort d’un ado genkois d’origine marocaine

De nombreuses personnalités politiques flamandes ont exprimé leur indignation face au déferlement sur internet de propos racistes faisant suite au décès d’un jeune de 15 ans dans un accident de quad au Maroc. "Ces gens doivent être aidés, mais ne le veulent sans doute pas", a notamment réagi le ministre flamand des Médias, Sven Gatz.

Ramzi Mohammed Kaddouri, un adolescent de 15 ans originaire de Genk, est décédé le week-end dernier alors qu’il était en vacances au Maroc. Le jeune homme, victime d’un accident de quad, a succombé à ses blessures, après avoir passé plusieurs jours dans le coma.

A l’annonce du décès dans les médias flamands, certains internautes ne se sont pas privés de publier sur les réseaux sociaux des propos outrageants et racistes, relevés sur Twitter par Youssef Kobo, un collaborateur du CD&V.

De nombreux internautes se sont entre autres demandés si le jeune homme pouvait être considéré comme un Flamand. "Si ça c’est un Flamand, alors moi je suis un nègre", peut-on lire dans un déferlement de propos évoquant également un "baiseur de chèvres" et une "gueule de singe".

D’autres réactions semblent sans limite et vont jusqu’à la réjouissance : "encore un basané en moins !", "dommage qu’ils n’étaient pas deux sur le quad, hahaha", "il était en vacances dans son pays d’origine. Il donne le bon exemple en restant là-bas", peut-on notamment lire.

"A vomir"

"Ces gens doivent être aidés, mais ne le veulent/peuvent pas", a réagi le ministre flamand des Médias, Sven Gatz (Open VLD). Pour lui, ces réactions, souvent publiées sous un faux nom, sont "écoeurantes", et témoignent d’un "racisme maladif".

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a également exprimé son inquiétude : "Les réactions de haine sur les réseaux sociaux montrent qu’il y a encore beaucoup à faire pour parvenir à une citoyenneté partagée et à une société inclusive. Les gens qui adoptent ce genre de langage blessant feraient mieux de se regarder dans la glace".

Le bourgmestre de Genk, Wim Dries (CD&V) s’est également dit choqué : "C’est crasseux, ça dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Nous ne pouvons laisser cela comme ça". Il compte notamment aider la famille de la victime à porter plainte une fois de retour du Maroc. Wim Dries s’est toutefois dit quelque peu rassuré par les nombreux mots de compassion lus sur le net.

Sur Twitter, le Secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken (N-VA) a également réagi : "Si la mort innocente d’un enfant te procure du plaisir, c’est que tu es malade. Tellement malade", écrit-il. Pour la députée bruxelloise Yamila Idrissi (SP.A), deux mots suffisent : "Zum kotsen" (à vomir), publie-t-elle sur le réseau social.