Racisme : Francken renvoie la balle au SP.A et à Groen

Ce n’est pas la N-VA, mais le SP.A et Groen qui ont créé un climat dans lequel le racisme prospère. C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, ce jeudi à la VRT, dans une réaction aux critiques des partis socialiste et écologiste flamands. Theo Francken (photo) reproche aux deux partis de gauche leur politique trop laxiste en matière de migration. Il affirme que la N-VA mène au contraire une politique conséquente, ferme et humaine. "Quand le SP.A et Groen déclarent que nous attisons la racisme, je trouve que c’est un jugement très hâtif", précisait Francken.

A la suite des commentaires racistes qui ont inondé certains médias sociaux, ces derniers jours, à propos de la mort d’un adolescent de Genk d’origine marocaine, la discussion politique sur le racisme a été relancée en Flandre. Mercredi, les partis d’opposition Groen et SP.A reprochaient au parti nationaliste flamand N-VA d’attiser le racisme et la discrimination.

Kristof Calvo (Groen) déclarait via Twitter : "Qui sème la division, récoltera la haine".

L’Anversoise Yasmine Kherbache (photo), députée au Parlement flamand (SP.A), répétait ce jeudi à la VRT : "Ce que nous avons vu sur Facebook n’est que le sommet de l’iceberg. Les hommes politiques ont la responsabilité de montrer le bon exemple. On ne peut pas nier que ces dernières années, la N-VA a visé de façon systématique certains groupes de population. Elle a aussi déclaré que le racisme est une donnée relative. Si on est indigné à propos du racisme qui est exprimé via Facebook, c’est une bonne chose. Mais ce n’est pas suffisant. Nous devons entreprendre quelque chose pour lutter contre ce problème".

Interviewé ce jeudi matin dans l’émission "De Ochtend" sur la première chaîne radio de la VRT, le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), réagissait aux propos de Groen et du SP.A. Il reproche à ces deux partis de gauche d’avoir justement "créé un climat dans lequel le racisme prospère"

"Je ne parle pas bien racisme", affirmait Francken. "Ce n’est pas parce que le SP.A et Groen ont mené une politique désastreuse de migration et de frontières ouvertes que nous devons faire des déclarations racistes".

Nicolas Maeterlinck

"Les étrangers criminels presque jamais expulsés"

D’après Theo Francken, les deux partis de gauche ont mené durant des années une politique "bien trop laxiste" en matière de migration, que beaucoup de Belges récusent. "Cela a commencé en 1999-2000 par la régularisation collective de plus de 100.000 personnes (en situation illégale par la loi de décembre 1999). Les nouveaux arrivants ont alors tous obtenu de la coalition arc-en-ciel la nationalité belge, et souvent aussi la double nationalité".

Theo Francken estime que le SP.A et Groen ont aussi "mené une politique très laxiste sur le plan des rapatriements". "Des étrangers ayant commis des faits criminels n'étaient presque jamais expulsés", a souligné le Secrétaire d'Etat, reprochant à l'un de ses prédécesseurs, Melchior Wathelet (CDH), d'avoir régularisé en 2009 "plus de 800 criminels".

"Politique ferme mais humaine"

Theo Francken (photo archives) affirmait ensuite que le gouvernement fédéral actuel appréhende les problèmes "enfin avec une politique conséquente, ferme mais humaine. Tous les demandeurs d’asile ont reçu un lit, un bain et du pain, contrairement à la politique du gouvernement arc-en-ciel, où les gens avaient dû rester dans la rue".

"Le gouvernement actuel donne des papiers aux gens qui s’intègrent bien, et il expulse du pays par avion ceux qui ne se comportent pas correctement". D’après Theo Francken, son gouvernement est soutenu "par une grande majorité du peuple belge"

"Quand Groen et le SP.A déclarent alors que la N-VA attise le racisme, je trouve que c’est un jugement très hâtif", concluait le Secrétaire d’Etat.

Ces propos lui ont valu ce jeudi les critiques de la part de la députée Yasmine Kherbache (SP.A), qui soulignait que l’actuel ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a été pendant des années ministre de l’Intégration.