Les policiers anversois seront en permanence armés

A la suite de l’attaque à la machette sur deux policières à Charleroi, samedi, la police locale anversoise prend des mesures de sécurité renforcées. Ce lundi, il a été décidé que tous les agents en contact avec les citoyens seront obligés de porter leur arme de service. Le personnel en civil pourra lui aussi utiliser des moyens de défense comme le gaz poivre.

"Nous avons décidé que tous nos collaborateurs opérationnels - par exemple les gens en uniforme qui se trouvent dans des bureaux d’accueil -, qui ont un contact direct avec les citoyens seront dorénavant obligés de porter leur arme de service", indiquait ce lundi soir le porte-parole de la police anversoise Wouter Bruyns.

"C’est un changement. Jusqu’à présent, les policiers étaient assez libres de porter ou non leur arme. Maintenant, nous allons le rendre obligatoire. Pour ce qui est du personnel civil, nous allons introduire des formations supplémentaires, afin qu’il puisse également utiliser les moyens de protection qui sont à la disposition des policiers. Nous allons donc leur apprendre à utiliser le gaz poivre".

Mardi, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) aura une concertation avec les polices locales et fédérale. Le but est d’expliciter le niveau de vigilance accrue introduit dimanche (à savoir 2+ au lieu de 2 pour la police).

"Nous verrons alors s’il est nécessaire de prendre des mesures de sécurité renforcées plus spécifiquement pour la police", indiquait le ministre Jambon (photo).