Les tunnels bruxellois auront un système d’alerte radio

Dans le cas d’un incident dangereux survenu dans un tunnel de la capitale - comme un incendie -, les automobilistes en seront informés via leur poste radio, par un système FM d’interruption des programmes en cours (FM break-in). L’alerte devrait être mise en place d’ici la fin de cette année.

Le but est de pouvoir mettre les conducteurs au courant le plus rapidement possible d’un incident grave - comme un accident ou un incendie - qui s’est produit dans un tunnel à Bruxelles, le rendant dangereux ou impraticable. L’agence Bruxelles Mobilité pourra alors "intervenir" sur les postes radio des véhicules circulant dans le tunnel concerné, pour les prévenir de la situation et éventuellement leur donner des instructions.

Les conducteurs entendront alors une voix en français et en néerlandais leur donnant des indications ou instructions. Il s’agira uniquement d’une mise en garde par rapport à une situation dangereuse, et donc pas d’informations sur la circulation ou sur les embouteillages dans la capitale.

Bruxelles Mobilité mettra ce système de communication en place via le câble radio qui passe déjà depuis des décennies dans les tunnels bruxellois, pour que les automobilistes les empruntant puissent continuer à écouter les programmes radio en fréquence modulée (FM). Le système d’alerte ne fonctionnera d’ailleurs que dans les tunnels.

Pour l’entendre, il faudra aussi que les conducteurs aient leur radio allumée. D’après Bruxelles Mobilité, le système devrait être actif d’ici la fin de 2016. "Un premier pas vers une meilleure information pour le public", indique l’agence.