Les caméras verbaliseront les camions qui dépassent?

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), veut étendre la possibilité de verbaliser avec des caméras automatiques et radars les camionneurs qui dépassent d’autres véhicules par temps pluvieux. Et cela dès 2017, en adaptant la législation. Actuellement, c’est la police qui doit prendre les camions en flagrant délit, ce qui se produit peu, indiquent ce mardi les journaux du groupe de presse Mediahuis. L’information a été confirmée à la rédaction de la VRT.
BELGA/ MAETERLINCK NICOLAS

Depuis 2008, les camions ne peuvent pas effectuer de dépassements par temps de pluie en Belgique. Mais cette règle est souvent bafouée par les camionneurs, qui risquent d’ailleurs peu d’être verbalisés. Chaque année, seuls 500 chauffeurs sont effectivement pris en flagrant délit par un agent de police et reçoivent une contravention.

Pour intensifier la lutte contre les camionneurs qui négligent cette interdiction, le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (photo), réfléchit à un nouveau projet de loi qui doit permettre de faire constater les infractions grâce à des caméras automatiques et des radars.

"Ce ne sera pas un fonctionnaire du service public fédéral Mobilité qui effectuera les vérifications et qui infligera les sanctions", précise Jasper Pillen, porte-parole du ministre. Le ministre veut "créer un cadre, fournir un fondement juridique par lequel la police pourra effectuer les vérifications et rédiger les contraventions. Les caméras qui sont installées le long des routes automobiles relèvent d'ailleurs de la compétence des Régions".

Le porte-parole du ministre de la Mobilité n'a pas souhaité préciser si les caméras pourraient constater d'autres infractions. "Nous ne faisons actuellement aucun commentaire. Ce serait ouvrir un autre débat. Nous devons d'abord clarifier cela au sein du gouvernement."

Idée déjà lancée en Flandre

L’idée d’utiliser les caméras et radars existants pour verbaliser les dépassements par temps de pluie n’est pas nouvelle. L’an dernier, l’Agence flamande des Routes et de la Circulation avait déjà proposé d’utiliser 13 caméras intelligentes pour contrôler le respect de l’interdiction de dépassement pour les poids lourds.

A l’époque, il avait été dit qu’une concertation aurait lieu rapidement avec l’ancienne ministre fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant (MR).