Pieter Timmers bat son propre record et décroche l’argent

Troisième médaille olympique pour la Belgique, mercredi soir à Rio de Janeiro: le Limbourgeois de 28 ans (photo) a terminé deuxième le 100m nage libre, en 47.80, améliorant ainsi son propre record de Belgique. La veille, Pieter Timmers était devenu le premier Belge à se qualifier pour la finale de l’épreuve-reine de natation. La médaille d’or est allée à l’Australien Kyle Chalmers, de 10 ans le cadet de Timmers. Le bronze à l’Américain Nathan Adrian, champion olympique à Londres.
VKA

Mardi, au Stade Olympique aquatique de Rio, Pieter Timmers était devenu le premier nageur belge à se qualifier pour la finale de l'épreuve-reine de la natation, en signant le 6e temps des demi-finales en 48.14. Il avait ainsi amélioré de 8 centièmes son record de Belgique (48.22) qui datait des Mondiaux de Kazan en août 2015.

Mercredi soir, Timmers devenait le premier Belge à descendre sous les 48 secondes, en établissant un nouveau record de Belgique en 47.80. Vingt ans après Frédéric Deburghgraeve (photo, à dr.) aux 100m brasse, en 1996 à Atlanta, Timmers offrait à nouveau une médaille olympique en natation à la Belgique. C’est la troisième médaille pour notre pays à Rio, après l’or du cycliste Greg Van Avermaet et le bronze du judoka Dirk Van Tichelt. C'est la 145e médaille belge dans l'histoire des Jeux d'été, la 53e en argent.

Avant la finale, le Limbourgeois avait déclaré dans une interview à la VRT qu’il lui restait "des réserves", pour faire un bon résultat en finale. Et il semble réellement avoir tout donné lors de ce sprint, qui lui permit - à sa propre grande surprise - de terminer deuxième (photo). "J'ai vu un '2' derrière mon nom. Je me suis dit que c'était un rêve. C'est incroyable", a réagi Pieter Timmers après sa course au Stade Olympique Aquatique de Rio. Seul l’Australien de 18 ans, Kyle Chalmers, nageait encore un rien plus vite.

Pieter Timmers a ainsi offert à la natation belge sa 5e médaille olympique après le bronze de Gérard Blitz (100m dos) en 1920 à Anvers, l'argent de Joseph De Combe (200m brasse) en 1924 à Paris, le bronze d'Ingrid Lempereur (200m brasse) en 1984 à Los Angeles et l'or de Frederik Deburghgraeve (100m brasse) en 1996 à Atlanta.

"J’y ai toujours cru"

Pieter Timmers a offert à la Belgique sa 3e médaille aux Jeux Olympiques de Rio en décrochant l'argent sur 100 m nage libre, mercredi. Il a en outre amélioré de 34 centièmes son record de Belgique établi mardi en demi-finales, avec son chrono de 47.80.

Le Limbourgeois avoue ne pas s'être soucié de la concurrence, pour faire sa course. "Hier, après les demi-finales, je n'ai même pas regardé les autres temps ni le nom des qualifiés pour la finale", dit-il. "Cela ne m'intéressait pas. Je savais ce que j'étais capable de faire et ce qu'il fallait faire. Ce qu'allaient faire les autres ne m'intéressait pas. J'ai quand même vérifié qui était à côté de moi car c'était important pour ma tactique de course".

"J'y ai toujours cru", poursuit Pieter Timmers. "Je savais que je devais nager la meilleure course de ma vie et que c'était faisable. Tout s'est très bien passé ces derniers jours. J'ai bien préparé ça, sans trop laisser lire dans mon jeu. Aujourd'hui, j'étais là, physiquement et mentalement".

Timmers a aussi tenu à remercier son entraîneur Ronald Gaastra (qui était déjà l’entraineur de Frédéric Deburghgraeve il y a 20 ans). "Nous avons tout fait en duo". "Nous aurions dû être à deux sur le podium. Il m'a préparé physiquement, donné confiance, il veille à ce qu'il y ait un bon encadrement".

Il y a quatre ans, les Belges étaient revenus des Jeux de Londres avec trois médailles: l'argent de Lionel Cox (tir) et le bronze de Charline Van Sncik (judo) et d’Evi Van Acker (voile).