Heptathlon: Thiam remporte une incroyable médaille d'or

Nafissatou Thiam est devenue samedi soir championne olympique de l’heptathlon à Rio de Janeiro, offrant ainsi à la Belgique une 4e médaille en une semaine, après l’or de Greg Van Avermaet (cyclisme), l’argent de Pieter Timmers (100m nage libre) et le bronze de Dirk Van Tichelt (judo). Avec un total de 6.810 points, elle a détrôné la Britannique Jessica Ennis-Hill (6.775 points), championne olympique sortante. La Namuroise de 21 ans est aussi la première championne olympique en athlétisme depuis Tia Hellebaut, sacrée au saut en hauteur à Pékin en 2008.

Nafissatou Thiam, qui fêtera ses 22 ans dans quelques jours, a terminé septième du 800m peu avant minuit à Rio, la 7e et dernière épreuve de l’heptathlon, en 2:16.54 secondes. Avec 7 secondes et demies de "retard" à l’arrivée sur Jessica Ennis-Hill, tenante du titre olympique, la Belge préservait néanmoins de justesse son avance (35 points) au classement général par rapport à la Britannique Jessica Ennis-Hill qu'elle détrône donc. Elle devait devancer Jessica Ennis-Hill de 9.47 secondes sur le 800m. Mission accomplie, la Britannique ne l'emportant "que" en 2:09.07. La Canadienne Brianne Theisen Eaton (6.653 points) remporte la médaille de bronze.

Nafissatou Thiam a totalisé 6.810 points sur les 7 épreuves, pulvérisant son record de Belgique, effaçant son total de 6.508 points (réussi les 31 mai et 1er juin 2014 à Götzis en Autriche). Déjà médaillée de bronze à l'Euro de Zürich en 2014, Nafissatou Thiam a réussi un heptathlon de rêve battant cinq de ses records personnels dans les épreuves au programme sur les deux journées.

Même le javelot (2e épreuve de dimanche) lui a permis de conforter sa place de leader avec un lancer à 53m13, le meilleur de sa carrière, effaçant son meilleur lancer réussi en juin dernier aux championnats de Belgique (52m12). Elle confortait ainsi sa première place au classement olympique. Paradoxe, c'est sur ce lancer que Thiam s'était blessée au coude, une blessure dont elle souffrait toujours à Rio. Elle avouait cependant qu’en se concentrant sur cette blessure et en ne se mettant aucune pression pour une médaille, elle avait sans doute abordé toute la compétition de façon plus détendue. Ce qui expliquerait aussi ses exceptionnelles prestations.

La Namuroise avait en effet repris la tête au général samedi, en ouverture de la 2e journée, en remportant la longueur grâce à un saut, le meilleur de sa carrière, à 6m58.

Nafissatou Thiam avait d’ailleurs entamé son heptathlon vendredi en battant son record personnel sur 100m haies (13.56) et en parvenant surtout à franchir 1m98 à la hauteur, soit le meilleur saut de l'histoire dans un heptathlon, pour se hisser à la deuxième place au général. Elle avait pris une première fois la tête du classement en remportant le poids grâce à un lancer à 14m91. Après un 200 m couru en 25.10, elle bouclait ainsi la première journée à la 2e place avec 3985 points, derrière Jessica Ennis-Hill (4057).

L’étudiante en géographie à l’Université de Liège est la 4e championne olympique de l'athlétisme belge après Gaston Reiff (5000 m) en 1948 à Londres, Gaston Roelants (3000 m steeple) en 1964 à Tokyo, et Tia Hellebaut (saut en hauteur) en 2008 à Pékin. C'est aussi la 12e médaille dans le bilan national du sport numéro des Jeux Olympiques. Thiam décroche ainsi la 146e médaille olympique belge et la 39e en or.

"Plus que tout ce dont j’ai jamais rêvé"

"Je ne réalise pas, je ne parviens pas à y croire", déclarait Nafissatou Thiam à l’issue des 800m, aux micros de la VRT et BBC notamment, drapeau belge sur les épaules. "Je n'étais pas venu à Rio pour une médaille, mais pour améliorer mes performances dans chaque discipline. Je ne m'en préoccupais pas. Après la longueur, j'ai commencé à y penser et après le javelot tout était possible. J'ai toujours fait de mon mieux. Je me suis concentré sur une épreuve à la fois. J'étais en forme et je suis content d'avoir été aussi bien juste au moment des JO ».

« Sur le 800m, l'objectif était de ne pas laisser partir trop loin Jessica (Ennis-Hill). Je savais que je pouvais courir en 2:16 ou 2:15, c'est ce que j'ai fait en faisant bien attention de ne pas concéder trop de terrain."

Thiam possédait une marge de 9 secondes sur Ennis-Hill au moment d'aborder la dernière épreuve. "Je savais que je ne devais pas la suivre, sinon j'allais terminer sur les genoux. Je suis parti à mon rythme. Je suis passée en 1:04 aux 400m, je ne l'ai pas quittée des yeux pour ne pas lui laisser trop d'avance et j'ai tout donné dans les derniers 200 mètres. Quand elle a franchi la ligne j'ai commencé à compter dans ma tête en sachant que j'avais 9 secondes (pour arriver). Et quand moi j'ai passé la ligne, je savais que c'était bon."

BELGA
AFP or licensors