Plus de 8.000 marcheurs ont terminé la Dodentocht

Des 12.608 marcheurs et coureurs qui avaient pris le départ, vendredi soir à Bornem, de la 47e édition de la traditionnelle "Promenade de la mort" de 100 km à travers le Brabant flamand, la Flandre orientale et la province anversoise, 8.806 ont finalement passé la ligne d’arrivée samedi avant 21h. L’organisation parle d’une édition calme, sans grands incidents, agrémentée de beau temps. Et avec un nombre record de participants.

Les derniers participants à la 47e édition de la "Promenade de la mort" ont passé peu après 22h la ligne d’arrivée à Bornem, samedi soir. Au total, ils sont 8.806 à avoir effectivement parcouru les 100 kilomètres de l’épreuve, sur 12.608 coureurs et marcheurs qui avaient pris le départ la veille. C’est un record de participation, indiquent les organisateurs.

Le beau temps a aussi encouragé beaucoup de participants à aller jusqu’au bout, précisait le porte-parole Thomas D’hondt. C’est surtout pendant la nuit qu’il était agréable de marcher ou courir. Les premiers sont arrivés vers 8h du matin, ce dimanche.

Pas d’incident majeur à signaler cette année. "Cela aura été une Dodentocht monotone, mais c’est bon pour nous organisateurs, bien entendu", précisait D’hondt. La Croix Rouge a eu à soigner beaucoup de monde, pour des ampoules aux pieds ou une déshydratation.

Un record à signaler : Hugo Bonnyns, âgé de 75 ans et originaire d’Aarschot, a parcouru les 100 kilomètres en un peu moins de 18 heures. Il participait pour la 45e fois à la Dodentocht. L’an dernier, un autre "concurrent" avait déjà 44 participations à son palmarès. Mais il s’est blessé récemment en tombant et avait donc dû déclarer forfait cette année.