Jolien D’hoore offre une 5e médaille à la Belgique

Rarement citée parmi les favoris pour une médaille olympique belge, la Gantoise de 26 ans a pourtant pris la troisième place de l’omnium de cyclisme féminin sur piste, mardi soir, derrière la Britannique Laura Trott, championne olympique, et l’Américaine Sarah Hammer, au vélodrome de Rio de Janeiro. "Le fruit de quatre années de travail qui devient réalité", rayonnait Jolien D’hoore, qui offre à la Belgique sa deuxième médaille de bronze (après celle de Dirk Van Tichelt en judo) et sa cinquième médaille au total (avec l’or de Greg Van Avermaet dans la course sur route en cyclisme et de Nafissatou Thiam à l'heptathlon, la médaille d'argent de Pieter Timmers sur le 100m nage libre).

La Gantoise a remporté un total de 199 points lors des six épreuves. Elle est devancée par la Britannique Laura Trott (230 points), qui s'empare de l'or, et de l'Américaine Sarah Hammer (206 points). Jolien D'hoore, deuxième avant la course aux points, a empoché 27 points lors de cette ultime épreuve et n'a été dépassée que par Hammer qui en a récolté 34.

La cycliste sur piste belge avait terminé lundi la première journée de l'omnium à la deuxième place du classement. Elle avait entamé sa compétition par une 3e place en scratch derrière Sharakova et Trott, avant d'être à nouveau 3e en poursuite individuelle avec un record de Belgique (3:30.202) en prime. Seules la championne du monde Trott (3:25.054) et Hammer (3:26.988) avaient réalisé un meilleur chrono. Elle s'était ensuite classée deuxième, derrière Laura Trott de la course par élimination.

Mardi, elle avait débuté sa journée par une 4e place lors de l'épreuve du contre-la-montre, avant une 7e place lors du tour lancé et une 8e dans la course aux points.

BELGA

"Cela compense beaucoup de choses"

La Gantoise de 26 ans, qui vit à Schelderode, n'avait cessé de titiller les podiums ces dernières années dans les grands championnats: cinquième aux JO de Londres en 2012, quatrième aux Mondiaux de Cali en 2014 et de Saint-Quentin en 2015 et sixième à ceux de Londres cette année. Elle compte aussi une victoire en Coupe du monde (en 2014) et des médailles aux championnats d'Europe d'Apeldoorn en 2013 et Baie-Mahault (Guadeloupe) en 2014. La régularité en personne.

"J'ai souvent été quatrième à l'Euro et aux Mondiaux et là une médaille aux Jeux. C'est super", a confié D'hoore qui n'a pas manqué de remercier le coach Peter Pieters. Elle soulignait aussi que sa médaille olympique compensait beaucoup de sacrifices et d’efforts réalisés ces dernières années.

"C'est ma régularité qui m'a permis de gagner cette médaille. Dès le départ, je n'ai pas quitté le Top 3 du classement. C'était mon dernier omnium. Lotte Kopecky peut aussi gagner une médaille dans l'omnium à Tokyo (aux JO 2020). Elle est super forte et très jeune. Je continuerai à rouler sur la piste. Il y aura semble-t-il une course par équipes olympique pour dames et peut-être avec Lotte on pourrait y décrocher une médaille."

Yuzuru SUNADA
BELGA
2016 Getty Images
BELGA
BELGA