Un bouclier de caméras pour surveiller Brussels Airport

D’ici peu, un bouclier de caméras sera déployé autour de l’aéroport international de Zaventem pour surveiller toutes les voies d’accès, indique le cabinet du ministre de l’Intérieur Jan Jambon aux quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws. La direction de Brussels Airport veut aussi intensifier une surveillance plus "discrète".

La surveillance de l'aéroport international a été renforcée à la suite du double attentat-suicide du 22 mars dans le hall des départs, avec l'installation de postes de contrôle et le déploiement d'agents armés. Mais la direction de Brussels Airport veut également intensifier une surveillance plus "discrète".

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) a donc donné son feu vert à l'installation d'un bouclier de caméras autour de l’aéroport, afin d'alléger le travail des effectifs qui sécurisent l'aéroport. Ce nouveau système peut reconnaître des plaques d'immatriculation et déclencher l'alarme en cas de véhicules suspects. Il remplacera les contrôles systématiques de véhicules.

"Le bouclier sera prêt dans les prochains jours", précise Olivier Van Raemdonck, porte-parole du ministre. "Les agents effectueront des contrôles supplémentaires seulement dans certains cas précis. Une équipe d'intervention rapide restera toujours en stand-by. Le bouclier de caméras est nécessaire afin de revenir progressivement à une situation normale, avec une sécurité suffisante", précise le porte-parole.

A l’intérieur du bâtiment de l’aéroport, des caméras qui reconnaissent les physionomies seront installées. Elles permettront de tracer des personnes recherchées, précisait Peter Dewaele de la police fédérale.

Le syndicat policier SLFP reste sceptique. "Nous en avons marre", réagit le président du syndicat Vincent Gilles. "Si un nouvel attentat se produit, la direction de la police et le gouvernement seront responsables."