Les Red Lions offrent la médaille d'argent à la Belgique

Ce n’est finalement pas l’or, comme ils l’avaient tant espéré, mais l’argent que les hockeyeurs belges ont décroché jeudi soir aux Jeux Olympiques de Rio, face à une équipe argentine très efficace qui les a battus par 4-2. Les Red Lions réalisent néanmoins un exploit historique en apportant au hockey belge sa seconde médaille olympique, après le bronze aux Jeux d’Anvers en 1920. Les deux buts belges ont été inscrits par Tanguy Cosyns et Gauthier Boccard.

Avec deux médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze, à ce stade des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, la Belgique a égalé son score des JO d’Atlanta, il y a 20 ans. Ce qui était l’un des espoirs de la délégation belge. L’autre espoir était celui de voir les Red Lions poursuivre sur leur lancée étonnante de ces deux dernières semaines et décrocher la médaille d’or face à l’Argentine, jeudi soir, puisqu’ils étaient parvenus jusqu’en finale. Après avoir battu notamment le n°1 mondial, l’Australie, le n°2 les Pays-Bas, mais aussi l’Inde et l’Espagne.

Le rêve belge ne s’est pas totalement concrétisé : les Red Lions (qui jouaient effectivement en rouge en finale) ne sont pas parvenus à tenir tête aux Argentins redoutables d’efficacité et leur ont cédé la victoire, par 2 à 4, remportant ainsi la médaille d’argent. L'Allemagne a pour sa part décroché la médaille de bronze, en battant les Pays-Bas lors de la petite finale. 

Tanguy Cosyns avait pourtant ouvert le score en faveur des Belges dès le 3e minute de jeu. Très efficaces - notamment dans les PC "ils ont un flick exceptionnel avec une très grande vitesse qui a été remarquable aujourd'hui et déjà face à l'Allemagne", a reconnu Shane McLeod le coach des Belges - les "Leones" ont d'abord égalisé, le PC d'Ibarra étant détourné dans la cage belge à la 12e minute. Ortiz a signé le 1-2 à la 15e minute, avant que Peillat sur un nouveau PC (22e minute) ne donne deux buts d'avance aux Argentins (1-3).

"Ce fut la différence ce soir, ils ont eu quatre occasions et en ont mis trois. Nous, on en a eu autant mais on ne les a pas mises", regrettait John-John Dohmen, le capitaine belge. A la 45e minute, Gauthier Boccard redonnait cependant l'espoir aux Red Lions, portant le score à 2-3. Le dernier quart-temps - malgré une domination belge - n'apporta plus de changement au marquoir, jusqu'au dernier but argentin, planté à 40 secondes de la fin (2-4) dans un but belge délaissé par son gardien, qui était allé prêter main-forte à son équipe en attaque pour tenter d’égaliser.

"C'est toujours décevant de perdre le dernier match. Nous avons commis trop d'erreurs ce soir et nous n'avons pas mis à profit nos PC. Quand cela arrive contre les Argentins, on sait que l'on va souffrir. Les deux équipes étaient proches, cela s'est joué à des détails", a analysé l’entraîneur Shane McLeod, qui signera pour quatre nouvelles années à la tête des Red Lions. "Nous en discutons depuis quelque temps et normalement cela va aboutir. Non, je n'ai pas encore signé."

Le petit-fils d’Eddy Merckx fête la victoire

temps, le cycliste Eddy Merckx, était supporter de l'Argentine. Son petit-fils Luca Masso (photo) jouait en effet avec l'équipe argentine dont il a aussi la nationalité par son père, l'ancien joueur de tennis Eduardo Masso. "J'ai eu mon grand-père hier au téléphone. Il était très fier. Et moi, ce soir je suis fier d'avoir fait mieux que lui mais aussi que mon oncle (Axel Merckx, bronze en cyclisme sur route à Athènes en 2004) aux Jeux Olympiques."

Décidément l'Argentine ne réussit pas aux équipes belges sur le sol brésilien. Les Diables Rouges avaient été sortis en quarts de finale du Mondial de football en 2014, et ce jeudi ce sont les Red Lions qui ont trébuché en finale olympique du hockey. A la différence des footballeurs, les hockeyeurs terminent malgré tout avec une médaille d'argent, la plus belle performance d'un sport collectif aux Jeux Olympiques, depuis l'or de l'équipe de football en 1920 à Anvers.

"C'est cela qu'il faut retenir", soulignait le capitaine John-John Dohmen. "Je suis fier d'avoir pu montrer le hockey au grand public, fier du bonheur qu'on a pu apporter aux enfants et au peuple belge. C'est une émotion que je n'oublierai jamais", souligna pour sa part Tom Boon (photo).

"Je suis très fier des joueurs. Nous aurions signé pour ce résultat au début du tournoi. Mais les ambitions ont augmenté au fur et à mesure que l'équipe grandissait. N'oublions pas que nous avions la 3e équipe la plus jeune ici. Il nous reste de la marge de progression et d'ici aux Jeux de Tokyo en 2020, qui reste le tournoi suprême, nous avons quelques beaux rendez-vous comme la Coupe du monde, car nous avons vraiment une bonne équipe", a ajouté Shane McLeod.

Pour rappel, les Red Lions ont offert à la Belgique une 147e médaille aux Jeux Olympiques d'été, et la sixième aux Jeux de Rio, après les médailles d'or de Greg Van Avermaet dans la course sur route en cyclisme et de Nafissatou Thiam à l'heptathlon, la médaille d'argent de Pieter Timmers sur le 100m nage libre, le bronze de Dirk Van Tichelt en judo (-73kg) et le bronze de Jolien D'hoore en cyclisme sur piste (omnium dames).