Van der Plaetsen 8e au décathlon, avec un record personnel

Classé 11e au décathlon olympique, au terme de la première journée et de 5 épreuves accomplies, le Gantois de 25 ans (photo) a terminé la seconde journée à la 8e place, avec un record personnel de 8.332 points. Il remontait donc de 3 places, jeudi, à l’issue des 110m haies, du lancer du disque et du javelot, du saut à la perche et du 1.500m. Une belle performance pour cet athlète guéri depuis près de 2 ans d’un cancer. Renée Eykens (800m) et Pieter-Jan Hannes (1.500m), mais aussi Jérôme Guéry (jumping) ce vendredi, ne se sont pas qualifiés pour les finales dans leur discipline respective.

Thomas Van der Plaetsen a terminé huitième du décathlon olympiques à Rio, jeudi soir, avec un record personnel (8332 points). L'Américain Ashton Eaton a conservé son titre olympique, avec un total de 8893 points, égalant le record olympique. Eaton devance sur le podium le Français Kevin Mayer (8834) et le Canadien Damian Warner (8666).

Van der Plaetsen a gardé sa 8e place après la dernière épreuve du décathlon - le 1500 m - où il a signé le 13e temps en 4:34.21.

Le Gantois avait terminé sa première journée et ses 5 épreuves à la onzième place. Il était remonté dans le top 10, plus précisément à la 8e place, à l'issue de la perche, qui était la huitième des 10 épreuves du décathlon, en franchissant une barre à 5m40 à son troisième essai. Et il avait conservé sa 8e place après le lancer du javelot, où son troisième essai est allé se planter à 62,09 m.

Thomas Van der Plaetsen est devenu, début juillet dernier, champion d'Europe du décathlon, à Amsterdam. Il avait alors totalisé 8218 points, son précédent record personnel datant quant à lui de 2013 et étant de 8255 points. Le médaillé de bronze de l'heptathlon des Mondiaux indoor de 2014 dispute ses premiers Jeux Olympiques.

"Je reviens de loin"

Cette 2e meilleure performance belge absolue (8332 points) le rapproche du record national de Hans Van Alphen (8519), établi lors des JO de Londres en 2012. "Huitième aux Jeux Olympiques, c'est le haut niveau. Je reviens de loin", a commenté Thomas Van Der Plaetsen. "L'an dernier, je fais 8030 points, aujourd'hui 8330 points."

Moins de deux ans après son cancer, son retour au tout premier plan est un exploit en lui-même. "Très content de mon résultat. Pourtant, j'ai mal débuté la première journée. Au disque, aujourd'hui, je réalise un bon lancer mais rien d'extraordinaire. A la perche, mon dernier essai à 5m50 (son record personnel est de 5m41), je savais que c'était possible, j'ai manqué d'un peu d'énergie."

"Le 1500m, je l'ai parfaitement couru. Nous étions tellement proches entre les places 8 et 12, 30 points d'écart je crois. Je savais que je pouvais terminer aussi bien 12e que 8e. Je savais que si je terminais 4 secondes derrière Kurt Felix, c'était bon et j'ai compté, 1, 2, 3, 4." Avec son record personnel, il n'est plus qu'à 189 points du record national. "Oui, cela peut constituer un objectif. Il faut être ambitieux."

Renée Eykens éliminée en demi-finale du 800m

Sans surprise, Renée Eykens (photo, à g.) n'est pas parvenue à rejoindre la finale du 800 m des Jeux Olympiques, jeudi soir. La récente championne d'Europe juniors (le 11 juin à Leiden) s'est classée cinquième de la première demi-finale en 2:00.45 (16e chrono des 24 demi-finalistes), son 2e meilleur chrono absolu après ses 2:00.00 réussis mercredi en séries.

Il lui fallait se classer parmi les deux premières ou réussir un des deux autres meilleurs temps des trois demi-finales. "Je suis super contente de ma course. J'avais un peu peur en abordant la demi-finale de ne pas être à la hauteur. J'ai prouvé pendant la course que j'avais ma place à ce niveau", s'est réjouie la jeune Anversoise de 20 ans à peine.

Désormais deuxième meilleure Belge de tous les temps sur la distance, derrière le record national de Sandra Stals (1:58.31 depuis 1998), elle est naturellement appelée un jour à le menacer, voire à le battre. "Les Jeux de Tokyo sont dans quatre ans. C'est encore loin. On ne sait pas ce qui peut se passer. Mais si je peux aller à Tokyo, peut-être irais-je avec l'idée d'aller en finale. Mais il faut aussi de la chance. En tout, ces Jeux de Rio n'auraient pas pu être meilleurs pour moi", concluait-elle.

Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu

Pieter-Jan Hannes arrêté en demi-finale du 1.500m

Pieter-Jan Hannes (photo ci-dessous) a été éliminé en demi-finales du 1500 m, jeudi soir à Rio. Il a terminé 12e de la première demi-finale, en 3:43.71. Les cinq premiers de chaque demi-finale et les deux meilleurs temps sont qualifiés pour la finale.

L’Anversois de 23 ans a signé le 21e temps des demi-finales. Le Kényan Ronald Kwemoi a été le plus rapide en 3:39.42.

"Etre sorti en demi-finales n'est pas scandaleux. Les cinq qualifiés directs se battront pour l'or", a déclaré Hannes à Sporza. L'Anversois était déçu après la course. "Ce n'était tout simplement pas bon. Je n'ai jamais été où je voulais être. Mes jambes n'étaient pas bonnes. C'est peut-être logique après une saison pleine de blessures. Dommage que cela arrive en demi-finales des Jeux Olympiques. En 2020, je devrais être en finale".

Hannes avait été repêché au temps pour les demi-finales (photo). Il avait pris la 8e place de la 3e et dernière série en 3:38.89.

2016 Getty Images

Equitation: Jérôme Guéry à la 28e place

Le dernier représentant belge dans le concours de saut d'obstacles d'équitation, Jérôme Guéry (36 ans), n'est pas parvenu, avec son cheval Grand Cru van de Rozenberg (photo), à se qualifier pour le parcours de la finale olympique, vendredi matin à Rio de Janeiro. Il a en effet encaissé 8 points de pénalité et termine à la 28e place.

Seuls les vingt premiers des 35 finalistes gagnaient le droit de se disputer les médailles sur le second parcours. Le Sarthois avait le redoutable honneur d'inaugurer le premier tracé de cette finale: douze obstacles dont un triple qui s'achevait après 8 foulées par une barre d'1m60 après deux oxers. Cinq autres obstacles étaient placés à au moins 1m60, la dernière barre culminant à 1m62.

Il s'agissait d'une première pour l'étalon alezan de 10 ans, Grand Cru van de Rozenberg, qui n'est arrivé que cette saison dans la cour des grands chevaux de jumping. "J'ai abordé la finale sereinement dans la mesure où l'objectif qui était précisément de l'atteindre avait été réalisé. (...)  "Je suis déçu de mon résultat en finale, où je rêvais bien sûr de faire un podium ou un Top 8" a reconnu Guéry. "Il faut rester objectif, avec l'expérience du cheval c'est déjà exceptionnel d'être arrivé là. Avec une année de plus, on aurait pu essayer de briguer une médaille", a encore analysé Guéry.

"Mais dans l'ensemble, je suis très heureux de mes Jeux et très heureux de mon cheval. On a parlé de notre sport dans les médias, j'ai été supporté par beaucoup de gens en Belgique et cela ça fait vraiment plaisir." Le Brabançon Wallon va maintenant participer aux jumpings de Bruxelles et de Rome, avant le championnat de Belgique et le concours de Los Angeles. "Après, je vais essayer avec Grand Cru de me qualifier pour la finale de la Coupe du monde indoor."

Hippo Foto - Caremans Dirk