L’application App112 pour les appels d’urgence à l’essai

Un test public d’une nouvelle application mobile, qui permettra aux citoyens d’entrer directement en communication avec les centrales de secours, sera mené à l’automne, a indiqué samedi le cabinet du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA). Les médecins, qui réclament une meilleure protection, sont également invités à participer à la phase de test.

Cette application pour smartphones, App112, est développée depuis un certain temps au sein de la plate-forme de communication Astrid et permettra à tout un chacun de s'adresser en temps réel aux secouristes.

"Pour les centrales qui travaillent avec Astrid, la phase de test technique est maintenant terminée", indique Olivier Van Raemdonck, le porte-parole du ministre de l’Intérieur Jan Jambon. "Une phase de test opérationnel est prévue durant l'automne, avec un test public de l'application".

Les médecins, qui réclament des mesures supplémentaires pour leur sécurité - après l'agression d'un praticien à Forest -, sont également "chaudement invités" à participer à cette phase de test, souligne le ministère de l’Intérieur.

L’application permettrait notamment d’introduire des paramètres spécifique à chaque utilisateur, comme son âge, son passé médical, son occupation professionnelle, ou d’éventuels handicaps.