Trois femmes d’origine turque agressées lors de l’inscription scolaire

Trois femmes de Leopoldsburg (Bourg-Léopold dans le Limbourg) ont été agressées dans une école par un père d’élève apparemment parce qu’elles portaient le voile et qu’elles parlaient turc. Le direction de l’école a pris des mesures.
© Image Source, all rights reserved.

La rentrée des classe a été gâchée par un incident entre parents d’élèves à l’école primaire "De Piramide" à Leopoldburg.

Mardi dernier, lors de l’inscription des élèves, un père d'élève s’en est pris à un groupe de trois femmes, selon lui, parce qu’elles partaient turc dans la cour de récréation et qu’elles portaient le voile.

"Nous parlons parfaitement le néerlandais, mais à un moment donné nous parlions effectivement le turc" a confié une des femmes au quotidien Het Laatste Nieuws. "La sœur de ma voisine qui est en visite nous accompagnait. Elle habite à Liège et ne parle pas le néerlandais et comme nous ne parlons pas le français, nous parlions turc entre nous".

L’homme aurait commencé à crier et à cracher, il aurait aussi saisi une des femmes à la gorge. Le personnel de l’école a dû intervenir.
"Ce que nous avons vécu ici est purement du racisme" a déclaré la directrice de l’école Elly Huysmans. "Nous ne pouvons et ne voulons pas le tolérer. Une importante communauté turque vit dans notre commune et nous avons mis beaucoup d’énergie, depuis des années, à prôner la tolérance".

D’après la directrice l’agresseur aurait déclaré ne rien avoir à se reprocher. La direction a donc décidé de lui interdire l’entrée de l’école.