90% des conducteurs roulent trop vite aux abords d’écoles

Si l’on en croit une enquête menée par l’Antenne flamande pour la sécurité routière et l’Institut belge de sécurité routière (IBSR), 90% des automobilistes roulent trop vite dans la zone de 30 km/heure instaurée aux abords des écoles. Ils roulent alors à du 40 à 60 km/heure. Dans une zone "normale" de limitation à 30 km/heure, les infractions sont par contre moins nombreuses.

Les agents de police ont surpris l’an dernier pas moins de 53.374 conducteurs qui roulaient trop vite dans une zone où la vitesse est limitée à 30 km/heure. Cela représente une moyenne quotidienne de 147 conducteurs pris en flagrant délit pour vitesse excessive. L’enquête menée par l’Institut belge de sécurité routière et l’Antenne flamande pour la sécurité routière révèle que 90% des conducteurs contrôlés roulaient trop vite aux abords d’une école, indiquaient ce lundi les quotidiens Het Laatste Nieuws et De Morgen.

"Nous constatons que la plupart des excès de vitesse sont commis dans les environs d’écoles (photo). En Flandre, un peu plus de la moitié des conducteurs roulent plus de 10 km/heure trop vite dans ces zones 30. Et près d’un conducteur sur 20 y effectue même du 60 km/heure", indiquent les deux instances.

Dans les zones 30 qui ne se trouvent pas à proximité d’écoles, le respect des limites de vitesse est bien meilleur. Environ 80% des conducteurs y roulent effectivement à 30 km/heure, ou maximum 40 km/heure.

"La limitation de vitesse à 30 km/heure est respectée s’il y a des ralentisseurs ou des rétrécissements sur la route", précisait Stef Willems (IBSR) à la VRT. "S’il n’y a pas de ralentisseurs de trafic aux abords d’une école, les gens y roulent trop vite".

L’Institut belge de sécurité routière plaide donc en faveur de panneaux dynamiques aux alentours d’écoles, qui indiquent la limitation à 30 km/heure toutes les heures, depuis le début de la journée scolaire jusqu’à sa fin. "Il n’est pas logique qu’il faille aussi rouler à 30 km/heure aux abords d’une école à 3h du matin, sur une voie où l’on peut sinon rouler à 70 km/heure. Mais si des panneaux dynamiques sont placés et que la police se poste de temps en temps avec des radars mobiles, alors les conducteurs feront rapidement attention à la limitation de vitesse", estimait Stef Willems.

Tony Margiocchi / Barcroft Media