AXA supprimera 650 emplois ces deux prochaines années

Au cours d’un conseil d’entreprise extraordinaire, la direction d’AXA Assurances a annoncé ce lundi matin son intention de procéder à un licenciement collectif dans le cadre de son plan stratégique 2020. Quelque 650 emplois sont ainsi menacés ces deux prochaines années, dont 300 devraient disparaître avant la fin de 2016. L’entreprise emploie actuellement près de 4.000 personnes.

Le conseil d’entreprise extraordinaire de ce lundi matin n’avait été annoncé que vendredi, ce qui avait fait pressentir une mauvaise nouvelle aux syndicats. Un sentiment qui a été confirmé. La direction a en effet annoncé la suppression de 650 emplois endéans les deux ans.

Le syndicat libéral francophone avait d’abord annoncé la suppression de 850 emplois, mais le communiqué de presse de la direction d’AXA Assurances parle de 650 emplois. La procédure de licenciement collectif a été engagée.

"La direction nous a expliqué que, par rapport à nos concurrents, les coûts salariaux sont supérieurs de 20%. AXA ambitionne dès lors d'accélérer sa digitalisation et sa transformation d'ici 2020", confiait le délégué libéral Dominique Calistri. Environ 10% du personnel, soit plus ou moins 300 personnes, devraient ainsi déjà quitter l'entreprise avant la fin de l'année.

Restructuration

Alors que, depuis des années, il dépose des bilans positifs et des résultats financiers satisfaisants, l'assureur a demandé la reconnaissance de statut d'entreprise en restructuration, constate la CGSLB. Cette mesure pourrait lui permettre de faire éventuellement baisser l'âge de la prépension à 55 ans, et ainsi éviter des licenciements secs. Une démarche qui ne sera plus possible à partir de 2017, expliquait Dominique Calistri.

"En ce qui concerne le détail du plan stratégique, ces 7, 8 et 9 septembre, chaque direction viendra présenter son dossier détaillé", précise encore la CGSLB, qui fustige cette décision alors qu'AXA finance la construction d'un nouveau bâtiment ultra moderne dans le centre de Bruxelles.

Nouvelle stratégie

La direction d’AXA affirme vouloir se concentrer à l’avenir sur les assurances dommages et les assurances pension pour les employeurs, les indépendants et particuliers, et plus sur les assurances-placement individuels, qui ne seraient plus proposés d!s janvier 2017. En raison des taux d’intérêts très bas sur les marchés financiers, les assureurs éprouvent des difficultés tout autant que les banques.

Il y a quelques semaines, AXA s’est ainsi vu obligé de diminuer le taux d’intérêt élevé, promis à vie, du produit d’épargne populaire qu’est le Crest20.

L'assureur entend également accélérer la transformation numérique via des investissements pour un montant de 200 millions d'euros, "afin d'offrir des services personnalisés, plus rapides et plus performants aux courtiers et aux clients".

La direction souhaite enfin simplifier l'organisation et améliorer la structure de coûts afin de gagner en efficience et en agilité. Cette stratégie 2020 sera analysée et discutée avec les représentants du personnel, afin de limiter l'impact sur l'emploi et plus particulièrement, le nombre de licenciements secs, assure AXA.