Une équipe d’intervention rapide pour Zaventem

Une escouade d’intervention rapide sera déployée à Brussels Airport, confirme le ministre de l’Intérieur Jan Jambon dans les pages des quotidiens De Morgen, Het Laatste Nieuws et la Dernière Heure. Elle devrait être opérationnelle début 2017 et interviendra dans des circonstances extrêmes, comme l’éventuelle présence de terroristes. Récemment, le ministre Jambon annonçait déjà qu’un bouclier de caméras sera déployé autour de l’aéroport de Zaventem pour y surveiller toutes les voies d’accès.

Cette force de police spéciale, opérationnelle début 2017, devra intervenir rapidement et avec précision dans des circonstances extrêmes. "Les membres seront choisis prochainement. Ils viennent du groupe de 200 agents de police supplémentaires appelés pour sécuriser les aéroports de notre pays. Ils vont recevoir une formation spécifique", a confirmé Olivier Van Raemdonck, porte-parole du ministre Jan Jambon.

L'équipe d'intervention rapide sera dotée de gilets pare-balles, de casques balistiques, d'armes semi-automatiques et d'armes dites moins létales ( projectiles en plastique) pour neutraliser sans tuer.

Les membres de l’équipe d’intervention occuperont "une fonction de première ligne", expliquait encore le porte-parole du ministre. Ils seront donc les premiers à intervenir dans les situations suspectes à l’aéroport. Selon les circonstances, ils pourront réagir immédiatement ou comme une équipe d’urgence qui interviendrait en soutien des unités d’élite.

Leur mission devrait commencer durant les premières semaines de 2017. "Quoi qu’il en soit, nous allons fournir à tous les aéroports de Belgique des moyens pour une détection plus rapide et un suivi plus fort. Tout d’abord, nous misons sur des moyens technologiques. En ce qui concerne l’équipe d’intervention dans les autres aéroports, la surveillance ne sera pas la même dans tous les aéroports. Nous ne détaillerons pas plus les autres moyens mis en œuvre pour d’évidentes raisons de sécurité", concluait Olivier Van Raemdonck