Après Tihange 1, c'est Tihange 2 qui est aussi à l'arrêt

Le second réacteur de la centrale nucléaire de Tihange, en province de Liège, s’est à son tour mis à l’arrêt, ce vendredi matin à l’aube, comme l’avait fait le premier réacteur mercredi, après qu’un bâtiment de la partie non-nucléaire ait été endommagé pendant des travaux. Cette fois l’avarie nécessite une intervention sur le générateur de vapeur, situé hors de la zone nucléaire, indique Engie Electrabel.

L'avarie, dont la cause n'est pas encore connue ce vendredi midi, nécessite une intervention sur le générateur de vapeur, qui se trouve hors de la zone nucléaire. Il n'y a donc aucun risque pour la population, rassure l'exploitant de la centrale Engie Electrabel.

Mercredi, le réacteur Tihange 1 avait déjà été mis à l'arrêt, un bâtiment de la partie non-nucléaire ayant été endommagé pendant des travaux. Il devrait rester à l’arrêt au moins jusque dimanche.

Quant à l'unité 2, inactive depuis ce vendredi matin, on ignore encore à quel moment elle pourra être à nouveau raccordée au réseau.

Le parc énergétique d'Engie Electrabel est cependant suffisamment diversifié pour assurer les capacités nécessaires à l'approvisionnement en électricité, assure l’exploitant. Un constat encore renforcé par les conditions climatiques actuelles.