Le marché musical belge poursuit sa croissance en 2016

Le marché de la musique connait en Belgique une croissance soutenue grâce, notamment, aux services de streaming. Les abonnements de streaming musical ont ainsi connu une augmentation de 82% au premier semestre de l’année, atteignant un chiffre d’affaires de 17,9 millions d’euros. C’est ce qu’annonce la fédération sectorielle Bea Music (Belgian Entertainment Association).
© Image Source, all rights reserved.

Les ventes de musique ont, elles, augmenté de 6,5% durant le premier semestre de 2016. Autres constats, le vinyle connaît une nouvelle croissance, tandis que le CD reste le support le plus populaire.

Le streaming premium ou payant se fait via des abonnements proposés par des plateformes comme Apple Music, Deezer et Spotify. Il dépasse définitivement les ventes de téléchargements, qui atteignent un chiffre d'affaires de 7,9 millions d'euros au premier semestre, constate en outre Bea Music.

Malgré une baisse dans ses chiffres, la vente de CD représente toujours la plus grande part des revenus, avec près de 24 millions d'euros (45%) durant les six premiers mois de l'année. Le vinyle croît de 28,4%, pour un chiffre d'affaires de 2,43 millions d'euros, et représente 5% des ventes musicales.

"Le streaming premium commence donc chez nous aussi sa progression et deviendra finalement plus important que les ventes de CD", prédit Olivier Maeterlinck, directeur de la Belgian entertainment association.

C'est la seconde année consécutive que le marché de la musique connaît une croissance de plus de 5%. Selon les chiffres de Gfk et de l'Ultratop, au premier semestre, l'album le plus vendu en Fédération Wallonie-Bruxelles était celui de Renaud (Renaud, photo), suivi d'Alice On The Roof (Higher) et de Kendji Girac (Ensemble).

AP