Les Belges victimes de hackers désormais avertis

Les Belges qui sont victimes de piratage informatique seront dorénavant prévenus par les autorités, rapportent les quotidiens De Standaard et Het NIeuwsblad. Jusqu’à un demi-million d’ordinateurs en Belgique tombent sous le contrôle de personnes mal intentionnées, qui les utilisent ensuite pour effectuer des cyberattaques, à l’insu du propriétaire de l’appareil piraté.

Il existe des listes reprenant les codes d'identification des PC piratés. Quand un site est attaqué, les données de ces ordinateurs sont parfois enregistrées. Ou lorsqu'un réseau d'ordinateurs piratés est démantelé, la police et la justice en sont avisées. Ces données sont échangées à l'échelle internationale.

"Nous voulons tenir au courant les propriétaires de ces ordinateurs", explique Miguel De Bruycker, directeur du Centre pour la Cybersécurité en Belgique (CCB). "C'est plus complexe que ça en a l'air. Avec la protection de la vie privée, on ne peut pas simplement rechercher à qui appartient l'ordinateur."

Le CCB se concerte donc avec la Commission de protection de la vie privée. La procédure consisterait à ce que les fournisseurs internet obtiennent les adresses IP, avertissent leurs clients et détruisent ensuite ces listes.

Les services concernés ont un accord de principe. Un accord officiel devrait suivre bientôt. Les premiers avertissements devraient être envoyés d'ici la fin de l'année.