Contrôles psychologiques obligatoires pour les médecins

L’Association de médecins généralistes Domus Medica et la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD), veulent aider les médecins qui souffrent de burnout, d’alcoolisme ou de problèmes psychologiques en mettant en place un contrôle médical annuel et obligatoire, ainsi qu’un numéro d’urgence national. C’est ce qu’indique ce lundi le quotidien Het Nieuwsblad.

Domus Medica lance cette proposition à la suite du suicide d’un médecin, la semaine dernière. Chaque année en Flandre, une moyenne de cinq médecins se donnent la mort. Dirk Avondts (Université de Gand), professeur en médecine générale, estime cependant que ce n’est que la pointe de l’iceberg. "Ce chiffre n’indique rien sur les problèmes psychologiques qui sont à la base de ces suicides".

D’après Dirk Avondts, "un tel contrôle pour les médecins peut s'inspirer du screening des pilotes". "Outre leur vue et leur ouïe, leur santé mentale peut également être testée. En organisant ce contrôle annuellement, des éventuels problèmes seront découverts à temps." Les tests devraient aussi être obligatoires.

"Les médecins ont une profession importante pour la société, qui les paie. Les enquêtes révèlent cependant que les médecins ne sont pas enclins à chercher rapidement de l’aide lorsqu’ils éprouvent eux-mêmes des problèmes. Obliger le test annuel permettra d’effacer toutes discriminations ou stigmatisation", précisait le professeur à la rédaction de la VRT.

Entretemps, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (photo) prépare un numéro national d’urgence, pour les médecins qui souffrent de problèmes psychologiques.