Ouverture du procès des Kamikaze Riders à Bruxelles

Le procès de deux membres du club de motards musulmans débute ce lundi devant la 70e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles. Les deux hommes sont suspectés de participation aux activités d’un groupe terroriste. Les Kamikaze Riders auraient eu des liens avec le groupuscule islamiste radical Sharia4Belgium, dont des membres ont été condamnés pour terrorisme.

Les deux prévenus, âgés respectivement de 27 et 30 ans, sont suspectés de participation aux activités d'un groupe terroriste. Ils sont membres des Kamikaze Riders (photo), un club de motards bruxellois suspecté d'avoir eu des liens avec Sharia4Belgium, une mouvance islamiste radicale dont des membres ont été condamnés pour terrorisme. Ils ont été interpellés le 27 décembre dernier.

Le parquet fédéral avait indiqué qu'il existait des indices sérieux laissant penser que les deux hommes planifiaient une attaque, "dans le style des attentats à Paris". Parmi les cibles évoquées figuraient la Grand-Place de Bruxelles, le commissariat central de la police locale de Bruxelles-Ixelles ou encore des officiers militaires et de police en service à Bruxelles.

Mais au terme de l'enquête, le parquet fédéral avait demandé, en chambre du conseil, un non-lieu pour les deux prévenus concernant les accusations portant sur la planification d'une attaque.

En revanche, il avait requis le renvoi de ceux-ci devant le tribunal correctionnel pour participation aux activités d'un groupe terroriste.