Kruishoutem et Zingem vont-elles fusionner ?

Les deux communes de Flandre orientale ont annoncé au cours d’une conférence de presse, samedi, qu’elles vont étudier si et comment elles pourraient fusionner dès 2019. Avec une population totale de 15.667 habitants, la commune de fusion serait pratiquement dépourvue de dettes.

Une fusion volontaire de Kruishoutem et Zingem serait une bonne nouvelle pour la caisse communale, affirment les bourgmestres des deux entités de Flandre orientale. "Pour convaincre les communes, la Flandre garantit une reprise de dette de 500 euros par habitant, pour ceux qui se décident rapidement. Avec un total de 15.667 habitants (Zingem en compte 7.535 et Kruishoutem 8.132), notre dette financière commune diminuerait ainsi de 7.833.500 euros. La nouvelle commune de fusion serait ainsi pratiquement dépourvue de dettes".

Les deux communes veulent d’abord analyser en profondeur les conséquences d’une telle fusion. "Dans le cadre de l’analyse du scénario de la fusion, nous optons pour deux communes de même type et de même valeur. Nous voulons éviter d’être forcés de nous rattacher à une plus grande ville, ce qui nous ferait perdre notre singularité", explique la bourgmestre Kathleen Hutsebaut de Zingem.

"En même temps, nous voulons que les services dans les deux communes soient au moins aussi bons, mais même mieux élaborés qu’ils ne le sont à l’heure actuelle", précise le bourgmestre Joop Verzele de Kruishoutem (photo).

Si les communes optaient définitivement pour une fusion, la nouvelle commune verrait le jour le 1er janvier 2019. A la fin du mois de septembre, les communes vont entamer les audiences. "Au plus tard le 31 décembre 2017, les conseils communaux prendront une décision définitive sur une éventuelle fusion, et fixeront le cas échéant le nom de la nouvelle commune". Kruiszingem ? Zinghoutem ? Kringem? Zhoutem? Ce ne sont pas les possibilités de combinaisons qui manquent.

Pas les premières communes qui songent à une fusion

Kruishoutem et Zingem ne sont pas les premières communes flamandes qui songent à une fusion pour 2019. En février dernier, les communes limbourgeoises de Meeuwen-Gruitrode et Opglabbeek avaient déjà lancé la même enquête. Elles voudraient prendre une décision de principe cet automne.

"Les deux dossiers sont pour l’instant les deux seuls dans lesquels une fusion est envisagée de façon formelle", explique Jan Leroy de l’Union des Villes et Communes de Flandre. "Ce qui n’empêche pas qu’à certains endroits des discussions à ce sujet aient lieu actuellement", mais sans les rendre publiques.

A Meeuwen-Gruitode et Opglabbeek (photo) on approche d’un moment crucial. "A l’automne 2016, les conseils communaux des deux entités donneront une réponse à la demande de fusion de principe", indique le site internet www.fusiemgo.be créé pour la fusion. La commune fusionnée compterait environ 23.000 habitants.

Les communes qui font le pas d’une fusion peuvent recevoir jusqu’à 20 millions d’euros de reprise de dette de la part des autorités flamandes.