Jambon : "Le communautaire est dans l’ADN de la N-VA"

Le ministre de l’Intérieur (photo) a confirmé ce lundi, au micro de la VRT (Radio 1), que le volet communautaire reste bien un élément indispensable de la politique de son parti et figurera au programme de la N-VA pour les élections fédérales de 2019. Il répondait ainsi aux critiques de l’association nationaliste flamande Vlaamse Volksbeweging et des députés fédéraux Hendrik Vuye et Veerle Wouters, qui ont menacé ce week-end de quitter le parti s’il ne présente pas un programme communautaire solide.

Des voix divergentes se sont fait entendre ces derniers jours au sein du parti nationaliste flamand à propos du volet communautaire de son programme. Le président et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever a en effet laissé entendre la semaine dernière, dans une interview accordée au quotidien L’Echo, que s’il pouvait continuer à travailler au sein de l’actuelle coalition après les élections fédérales de 2019, il serait prêt à laisser encore au frigo l’agenda communautaire de son parti.

Des insinuations qui lui ont attiré les foudres de l’association nationaliste flamande Vlaamse Volksbeweging (VVB), dimanche sur le plateau de la VRT, alors que les députés fédéraux N-VA Hendrik Vuye et Veerle Wouters menaçaient, par voie de presse, de quitter le parti si celui-ci ne présentait pas aux électeurs de 2019 un programme communautaire solide.

Ce lundi matin, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) déclarait sur les ondes de la VRT que "le communautaire est lié de manière intrinsèque à notre formation et il tiendra une place essentielle dans notre programma de 2019. Le communautaire est dans l'ADN de notre parti. On ne va certainement pas y renoncer", concluait Jambon.

De Wever "not amused"

Le président du parti, Bart De Wever (photo), n'a pas caché son mécontentement après la sortie des députés Vuye et Wouters samedi, précisant que de telles discussions devaient être menées en interne et pas dans les médias. Le bourgmestre d'Anvers a en outre rappelé que son parti ne mettra jamais le communautaire au frigo.

Une position que partage donc le vice-Premier ministre Jan Jambon. Selon lui, la N-VA défendra bien un programme communautaire fort en 2019. Il a en outre rappelé qu'Hendrik Vuye avait lui-même été chargé de travailler le volet communautaire au sein du parti. "Monsieur Vuye peut lui-même tirer la charrette", concluait Jan jambon.

Jasper Jacobs