Des Bruxellois portent plainte contre la pollution de l’air

Cinq habitants de la capitale portent plainte contre la Région bruxelloise, estimant qu’elle n’a pas agi suffisamment pour réduire la pollution au dioxyde d’azote, toxique pour l’appareil respiratoire et émis par les moteurs diesel. Un plan qui aurait dû être introduit en 2010 pour améliorer la qualité de l’air dans la capitale n’a été déposé qu’en juin dernier. Et il ne satisfait pas aux normes minimales européennes.

Les cinq plaignants, soutenus par Client Earth - une ONG européenne d'avocats spécialisés dans les affaires environnementales -, déposaient ce mercredi une plainte devant le tribunal de Première instance de Bruxelles.

Ils demandent à la justice d'obliger la Région de Bruxelles-Capitale "à établir un plan contre la pollution de l'air conforme aux règles européennes", avec des mesures détaillées, un calendrier et une analyse d'impacts.

L'affaire pourrait durer 18 mois. Des plaintes similaires ont déjà été déposées au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en République tchèque et en Allemagne.