Vuye et Wouters décident de quitter la N-VA

Les députés fédéraux Hendrik Vuye et Veerle Wouters, qui ont été déchargés lundi de la mission institutionnelle que le parti nationaliste flamand leur avait confiée en janvier en vue des élections 2019, ont décidé ce mercredi après-midi de quitter la N-VA. Les experts communautaires avaient l’impression d’avoir été placés sous tutelle et de ne plus pouvoir s’exprimer de façon indépendante. Ils veulent continuer à siéger au Parlement, en tant qu’indépendants.

La N-VA avait suspendu lundi la mission institutionnelle qu'elle avait confiée aux deux parlementaires fédéraux Veerle Wouters et Hendrik Vuye en janvier dernier. Ceux-ci avaient également été écartés de la gestion journalière du parti et n'étaient plus les bienvenus au conseil de celui-ci. Il leur était reproché d'avoir "rompu les rangs de façon répétée et d'avoir abîmé l'image du parti dans les médias".

Mardi, Vuye et Wouters avaient rencontré le président de la N-VA, Bart De Wever, pendant quatre heures. Il semble qu’un deuxième rendez-vous n’ait plus été prévu.

Les députés ont reçu mercredi une proposition de collaboration renouvelée pour l'avenir, avec le placement de leur groupe de réflexion Objectif V sous la présidence du vice-président du parti. Les députés ont estimé que cette proposition ne leur permettait plus de travailler librement à leur mission sur les prochaines étapes de l'émancipation flamande et ont décidé, à regret, de quitter la formation politique nationaliste.

Refusant de faire encore des commentaires sur le parti qu’ils viennent de quitter, et au sein duquel il affirme avoir aussi vécu de beaux moments, Hendrik Vuye déclarait : "Nous voulons désormais regarder vers l'avenir et créer un nouveau cadre au sein duquel nous pourrons faire avancer nos projets. Nous allons collaborer avec le Mouvement flamand et donner une voix au nationalisme flamand démocratique à la Chambre", ajoutent-ils.

La N-VA prend acte du départ des députés

Le parti nationaliste a pris acte de la démission des députés fédéraux Hendrik Vuye et Veerle Wouters. Son président Bart De Wever (photo) regrette par ailleurs que l'essence nationaliste flamande de la formation politique ait été mise en doute au cours des derniers jours et souligne que "la N-VA continuera à tout faire pour mettre en œuvre le confédéralisme".

De Wever a demandé au vice-président Sander Loones et au chef de groupe au Parlement flamand Matthias Diependaele de reprendre les travaux d'Objectief V, le groupe de travail chargé de préparer les prochaines étapes de l'émancipation flamande et de conduire au confédéralisme que pilotaient Hendrik Vuye et Veerle Wouters.

Selon le président de la N-VA, "Vuye et Wouters ont refusé une proposition constructive du parti" pour poursuivre leur collaboration. Les deux députés affirment pour leur part qu'ils siégeront dorénavant en tant qu'indépendant au Parlement. 

Jasper Jacobs