Des policiers belges, en compagnie de réfugiés, arrêtés en France

Un incident s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi entre les polices française et belge. Une patrouille venant d’Ypres (Flandre occidentale) ramenait des réfugiés à la frontière française, mais a franchi la frontière de 50 mètres par erreur. Une patrouille française de passage a emmené les deux policiers belges au commissariat, où ils ont été interrogés pendant des heures. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon n’a pas souhaité réagir à l’incident.
AFP PHOTO

Une quinzaine de migrants sans papiers avaient été appréhendés mardi vers 11h sur le territoire belge. Ils étaient entrés en Belgique à bord d’un camion venant de Calais, mais s’étaient trompés de direction car ils espéraient en fait se rendre en Grande-Bretagne. L'Office des étrangers leur avait intimé l'ordre de quitter le territoire le soir-même et la police les a laissés, à leur demande, à la frontière franco-belge, à Nieppe.

Un premier groupe a été déposé sans problème, mais un incident est survenu avec le second contingent. Par inadvertance, les policiers belges ont déposé les réfugiés un peu trop loin, déjà une cinquantaine de mètres sur le territoire français. Une patrouille de la Police Nationale passait par là par hasard.

Deux policiers belges ont été emmenés par la police française au commissariat d'Armentières pour y être entendus, selon la préfecture du Nord. L’interrogatoire a duré plusieurs heures. Selon la police belge, les deux agents n’avaient pas réalisé qu’ils étaient déjà sur le sol français.

Selon BFM TV - et l'information a été confirmée à l'AFP -, le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve - très irrité par cet incident - aurait convoqué mardi l'ambassadeur de Belgique en France. Contactée par l'agence Belga, l'ambassade de Belgique en France n'était pas en mesure de confirmer ou d'infirmer l'information en matinée.

Plus tard dans la journée, les ministères belges de l'Intérieur et des Affaires Etrangères ont rectifié: l'ambassadeur n'a pas été convoqué et la Belgique pas réprimandée. "L'entretien de l'ambassadeur avec Cazeneuve était déjà prévu de longue date. La France et la Belgique mènent de bonnes concertations". 

Préavis de grève

Le syndicat VSOA (pendant flamand du SLFP) déposera un préavis de grève la semaine prochaine auprès du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA). Il réagit ainsi à l'interpellation de deux policiers belges par la police française alors qu'ils ramenaient des migrants à la frontière.