Olivier Deschacht suspecté paris sportifs interdits

Le parquet de Flandre orientale mène une enquête pour déterminer si le joueur du Sporting d’Anderlecht Olivier Deschacht a parié de l’argent sur des matchs auxquels il participait sur le terrain. L’intéressé nie tout en bloc.

Tout est venu de la Commission des jeux de hasard qui suspecte Olivier Deschacht d'avoir parié de l'argent à plusieurs reprises sur des matchs auxquels il participait sur le terrain avec son équipe le Sporting d’Anderlecht durant la saison 2014-2015.

Pour le parquet de Flandre orientale le dossier est suffisant pour ouvrir une enquête. Olivier Deschacht a été entendu par la police fédérale qui a transmis le procès-verbal et le dossier au parquet.

Selon les quotidiens La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws qui révèlent cette affaire, Olivier Deschacht a l'interdiction de s'exprimer, mais selon le PV il nie les faits arguant que son frère a continué à utiliser son compte Unibet, ouvert en 2008 lorsqu'il résidait encore chez ses parents.

Au Sporting d’Anderlecht on déclare qu’aucune mesure n’a été prise pour le moment à l’encontre de son défenseur. Il n’y a par ailleurs aucune urgence puisque le joueur est actuellement malade et ne jouera de toute façon pas ce week-end en championnat.

L’affaire sera examinée dimanche par la direction du club qui décidera de la suite à lui donner.
 

Communiqué de la direction d'Anderlecht

La direction du RSC Anderlecht a été informée, dans le courant de la semaine dernière, par Olivier Deschacht lui-même qu’il fait l’objet d’une enquête pénale. Durant cet entretien, le joueur a nié les faits qui lui sont reprochés. Le club prend note de la version du joueur et attend le résultat de cette enquête pénale. La direction du club ne fera pas de commentaire aussi longtemps que l’instruction sera en cours.

L'Union belge n'a pas encore ouvert d'enquête officielle

L'Union belge de football (URBSFA) n'a pas encore ouvert d'enquête officielle sur Olivier Deschacht. La fédération, qui a appris la nouvelle dans les médias, va maintenant collecter un maximum d'informations sur cette affaire, a indiqué samedi à Belga Pierre Cornez, le porte-parole de l'Union belge.

"Nous avons appris ce matin via les médians qu'une enquête judiciaire serait en cours", déclare Pierre Cornez. "Pour l'instant, nous tentons d'obtenir davantage d'informations, mais il n'y a pas encore eu d'enquête officielle ouverte par l'URBSFA".

Parier sur des matches de son équipe peut mener à la radiation de la fédération. Le règlement stipule (article 1404), qu'il est "strictement interdit aux joueurs, entraîneurs et dirigeants de club, à peine de sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation infligées par les instances fédérales compétentes, de participer, dans un but de s'enrichir, à des paris sur les matches des clubs de leur division ou sur d'autres matches où leur club a un intérêt". Les instances fédérales compétentes en matière de violation de cette règlementation sont la Commission de contrôle, s'il s'agit d'infractions commises au sein du football amateur, et une Chambre extraordinaire de la Commission des litiges pour le football professionnel s'il s'agit d'infractions commises au sein du football professionnel.