Peeters : "Bourgeois n’a pas une connaissance suffisante de la Sûreté de l’Etat"

L’affaire Eandis provoque des tensions au sein de la majorité flamande. Les partenaires de la N-VA n’apprécient pas du tout les propos tenus par Geert Bourgeois sur la lettre de la Sûreté de l’Etat concernant le dossier Eandis. "Ce n’est qu’un vulgaire morceau de papier" avait déclaré hier à la VRT le ministre-président flamand. "Bourgeois parle de quelque chose dont il n’a pas une connaissance suffisante" a répliqué le vice-premier ministre fédéral Kris Peeters (CD&V).

La lettre envoyée par la Sûreté de l’Etat à certains ministres concerne l'entrée annoncée de l'entreprise d'État chinoise State Grid dans le capital d'Eandis, l'intercommunale de distribution de gaz et d'électricité qui dessert 80% des communes flamandes. La Sûreté appellerait dans la note les ministres à faire preuve de réserve.

Dans une réaction à cette lettre, le ministre-président flamand s’est montré très critique sur le rôle de la Sûreté dans ce dossier Eandis. Cette lettre n’est qu’un vulgaire morceau de papier » a-t-il déclaré en ajoutant que si le service de renseignement n'était pas capable de mieux, il pouvait être une nouvelle source d'économies pour le gouvernement fédéral qui doit se réunir en conclave budgétaire.

"Le ministre-président Geert Bourgeois a une connaissance insuffisante de la Sûreté de l’Etat" a réagi le parle de quelque chose dont il n’a pas une connaissance suffisante" a répliqué le vice-Premier ministre fédéral Kris Peeters (CD&V).

"Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, nous devons, au contraire, investir davantage dans la Sûreté. Il serait bon que chacun commence par balayer devant sa porte". Kris Peeters prend ainsi la défense de son collègue de parti, le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) qui a la Sûreté de l’Etat dans ses compétences.

Le vice-premier ministre fédéral Alexander De Croo (Open VLD) n’apprécie pas non plus les remarques formulées par le ministre-président flamand. "C’est tout de même très grave que Bourgeois tienne de tels propos sur notre Sûreté de l’Etat. En ajoutant qu’elle joue "un rôle crucial pour notre politique de sécurité".