"57 individus menaçant l’Etat identifiés à Molenbeek"

Dans le cadre d’une interview accordée ce jeudi matin à la radio bruxelloise BRUZZ, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (photo) a divulgué les premiers résultats du Plan Canal, destiné à lutter contre la radicalisation dans la zone du Canal à Bruxelles. Les 57 individus menaçant l’Etat qui ont été identifiés dans la commune de Molenbeek - dont 27 sont radicalisés et voudraient partir combattre à l’étranger - sont suivis par l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM).

"Nous avons identifié 57 individus qui menacent l'Etat et nous avons effectué 600 radiations des registres. Nous allons bientôt intensifier nos efforts, avec plus de policiers et cinq nouvelles communes", a indiqué ce jeudi matin le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) sur les ondes de BRUZZ, où il présentait les premiers résultats du Plan Canal.

Ce plan, qui vise à lutter contre la radicalisation, l'extrémisme violent et le terrorisme dans la zone du Canal à Bruxelles, a été lancé il y a six mois et sera encore étendu.

Grâce au Plan Canal, les services de police et de renseignements sont parvenus à identifier 57 personnes menaçant l'Etat à Molenbeek-Saint-Jean (photo archives). Elles sont suivies de près via la liste de l'OCAM. Ce groupe de 57 personnes est principalement composé de combattants revenus de Syrie, et 27 sont des radicalisés dont on pense qu'ils sont sur le point de partir.

La police a aussi procédé à plus de 5.000 perquisitions dans le cadre du plan, qui ont mené à 600 radiations des registres communaux.

Jan Jambon souligne que le plan permet aussi de passer à la loupe des associations, des mosquées et d'autres organisations, "qui opèrent souvent comme couverture".

Le Plan doit être étendu

Les ministres fédéraux de l'Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens (CD&V) doivent présenter ce jeudi midi le bilan et les perspectives du Plan Canal.

Jan Jambon veut en outre étendre le Plan de lutte contre la radicalisation. Il a déjà entamé des négociations à ce sujet.

"Les corps de police concernés pourront engager 120 personnes supplémentaires d’ici la fin de cette année. Nous allons inclure cinq nouvelles communes dans le Plan. L’intention a toujours été de démarrer le Plan depuis Molenbeek et Vilvorde, pour l’étendre ensuite à Bruxelles-Ville, Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek, Saint-Gilles et Anderlecht", précisait le ministre Jambon.