Thyssen : la liaison Oosterweel dans le budget flamand

La commissaire européenne en charge d’Eurostat, la Belge Marianne Thyssen (photo archives), a présenté ce jeudi un nouveau guide sur le traitement statistique des partenariats public-privé (PPP). Il doit donner aux Etats membres une vue claire de l’incidence potentielle de ces partenariats sur les comptes nationaux. Selon Marianne Thyssen, la Flandre ne peut ainsi exclure de son budget les coûts de la liaison Oosterweel. Les travaux qui doivent boucler le ring d’Anvers devraient commencer à l’été prochain sur la rive gauche de l’Escaut.

Le guide européen sur les partenariats public-privé, présenté ce jeudi par la commissaire Marianne Thyssen, ne modifie pas les règles appliquées par Eurostat pour traiter les PPP, mais doit aider les Etats membres et leur donner une vue claire de l'incidence potentielle de ces partenariats sur les comptes nationaux, a expliqué la Belge.

Ces règles inchangées imposeront notamment au gouvernement flamand de reprendre dans son budget certains investissements qu'il aurait souhaité en exclure.

L'équipe du ministre-président Geert Bourgeois (photo) a en effet présenté lundi un projet de budget pour 2017 qui n'intègre pas certaines dépenses, telles que celles relatives aux frais de construction du projet de contournement d'Anvers (la liaison Oosterweel) et une partie de celles sur le financement des hôpitaux.

"J'ai lu dans la presse que le gouvernement flamand comptait finalement financer intégralement certains projets (...). Il n'y a pas eu de contacts, ni de négociations à ce sujet avec l'Europe et ceux-ci doivent être comptabilisés selon les règles existantes. Autrement dit, ils doivent être repris dans le budget et pris en compte pour l'évaluation de la situation budgétaire et de la dette", a commenté la commissaire européenne, interrogée par la VRT.

Marianne Thyssen a souligné que les investissements PPP pouvaient dans certains cas être exclus du budget. Une possibilité qui n'existe cependant pas pour les projets qui sont entièrement financés par le gouvernement flamand, comme c'est par exemple le cas de la liaison Oosterweel (photos).

BELGA/HANDOUT