Les Belges consomment toujours plus d’antidépresseurs

Le nombre de citoyens qui consomment des antidépresseurs dans notre pays stagne pour la première fois depuis des années. Mais le nombre de médicaments contre la dépression consommés par les patients augmente. C’est ce que révèlent les nouveaux chiffres de l’Inami, l’Institut national d’assurance maladie-invalidité.
Alice S. / BSIP

Les chiffres de l’Inami dévoilent notamment qu’environ un Belge sur dix consomme des antidépresseurs. En 2015, un peu moins de 1,2 million de personnes ont utilisé au moins une fois un médicament contre la dépression.

Bien que ce soit un peu plus qu'en 2014, il s'agit de la première fois depuis des années que le nombre de patients consommant des antidépresseurs stagne. En dix ans, 170.000 Belges sont devenus des consommateurs de ce type de médicaments (+16,5%).

La stagnation est due, selon l'Inami, aux campagnes de sensibilisation effectuées auprès des patients et des médecins, qui essaient plus souvent des moyens alternatifs comme la psychothérapie.

Toutefois, le nombre d'antidépresseurs consommés continue d'augmenter. En 2015, plus de 320 millions de pilules ont ainsi été avalées, soit une augmentation de plus de 100 millions en 10 ans (+ 50%).

Le professeur d'économie de la santé Lieven Annemans (Université de Gand) ne considère pas qu'une utilisation plus importante par patient soit, par définition, une mauvaise chose.

"Un traitement doit, selon les prescriptions, durer quatre mois pour avoir un effet et peut-être que ce n'était pas toujours respecté auparavant", expliquait le professeur au quotidien De Tijd. Une augmentation des utilisateurs réguliers peut également expliquer cette augmentation.