Kris Peeters appelle le secteur bancaire à prendre ses responsabilités

Le ministre fédéral de l’Emploi Kris Peeters (CD&V) veut que le secteur bancaire prenne ses responsabilités et crée un fonds pour aider le personnel licencié suite à la digitalisation à se réorienter. Kris Peeters réagissait ce lundi matin dans l’émission "De ochtend" (VRT) à l’annonce de suppression d’emploi chez ING Belgique et sa filiale Record Bank.

ING compte licencier plus de 3500 emplois chez nous. Cela représente 40% des effectifs actuels d'ING en Belgique.
Après Caterpillar, puis Axa un nouveau drame social touche la Belgique avec l’annonce de plus de 3.500 pertes d’emplois à la banque ING.

"C’est terrible pour les gens qui apprennent que leur emploi est menacé ou qu’ils seront licenciés. Mais c’est aussi une très mauvaise nouvelle pour la création d’emploi pour laquelle nous faisons tout ce que nous pouvons en tant que gouvernement," a déclaré Kris Peeters dans une première réaction à la VRT.

Le ministre fédéral de l'Emploi aura un contact lundi avec la direction d'ING à l'issue du conseil d'entreprise.

Pour Kris Peeters, il n'est d'ailleurs pas exclu que d'autres banques restructurent également vu la digitalisation en cours et les taux d'intérêt au plancher dans le secteur. Il a d'ailleurs demandé à la fédération du secteur Febelfin de faire part de solidarité et d'étudier la mise sur pied d'un fonds pour aider le personnel licencié à se réorienter professionnellement.

"Nous avons aidé par le passé les banques à coups de milliards d'euros. C'est maintenant aux banques de prendre leurs responsabilités pour la reconversion de leur personnel."

Kris Peeters attire l’attention sur le grand nombre de postes vacants en Flandre. "Il y a certainement des possibilités de reclassement mais les personnes concernés devront s’adapter et éventuellement acquérir de nouvelles compétences".

Il attend à présent de la direction d'ING qu'elle lui précise comment elle compte organiser la concertation sociale dans le cadre de la loi Renault, a-t-il ajouté.