Anvers, ville préférée des réfugiés reconnus

Après leur séjour dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile, la majorité des réfugiés reconnus décident de résider dans les grandes villes. Au nord du pays, Anvers, Gand, Louvain et Ostende sont les agglomérations les prisées. Fait marquant : les réfugiés reconnus sont nombreux à quitter la Wallonie pour rejoindre la Flandre.

La rédaction de la VRT a pu avoir accès aux chiffres de l’administration flamande, englobant la période janvier 2014 – juillet 2016.

Une fois que les demandeurs d’asile ont été reconnus ou ont obtenu une protection subsidiaire, on remarque globalement un mouvement des régions rurales vers les zones urbaines.

Autre tendance : il existe en outre un mouvement de la Wallonie vers la Flandre. Les province de Liège et du Luxembourg sont celles qui voient le plus de réfugiés reconnus quitter leur territoire.

En tant que plus grande ville de Flandre, Anvers connait le flux le plus important (+2.344 de réfugiés reconnus). Celui-ci provient des autres communes de la province, ainsi que des provinces de Liège, Luxembourg, et du Limbourg.

D’autres grandes villes flamandes semblent également attirer les personnes dont l’asile a été accepté. C’est notamment le cas de Gand (+463), Louvain (+411), et Ostende (+342).

Notons que Bruges n’a pas la cote, puisqu’il semble que les réfugiés reconnus sont plus nombreux à quitter la ville qu’à la rejoindre.