La pauvreté gagne encore du terrain en Flandre

Un peu plus de 11% des Flamands vivent ans la pauvreté. Plus grave encore : un enfant sur huit grandit en Flandre dans une famille vivant sous le seuil de pauvreté. Tels sont les chiffres "alarmants" du baromètre 2016 de la pauvreté, présenté par l’organisation Decenniumdoelen 2017 (Objectifs décennie 2017).

Ce neuvième baromètre de la pauvreté relate les chiffres de l’année 2014. Pour l’organisation Decenniumdoelen, l’avenir est encore plus sombre, au vu des mesures adoptées par le gouvernement Michel, et celles qui n’ont toujours pas été prises par le gouvernement flamand de Geert Bourgeois. "Après neuf ans, nous n’avons pas du tout évolué", constate le coordinateur de l’étude, Michel Debruyne.

En 2014, le pourcentage estimé de personnes vivant dans la pauvreté en Flandre était de 11,1%. En 2013, il s’élevait à 10,8%. Sans grande surprise, les groupes considérés comme à risque sont les familles monoparentales (33%) et les personnes issues de la migration (41%).

Plus interpellant encore : le baromètre révèle que la pauvreté des enfants ne cesse, elle aussi, d’augmenter. Elle est ainsi passée de 11,2% en 2013, à 11,4% un an plus tard. Selon Decenniumdoelen, les 12% pourraient avoir été atteints en 2015.

Face aux résultats de ce dernier baromètre, l’organisation appelle plus que jamais les différentes instances compétentes à enfin relever les minima sociaux au-dessus du seuil de pauvreté.