Charles Michel prie Pieter De Crem de rentrer des USA

Au cours d’une intervention à la Chambre, le Premier ministre Charles Michel (photo, à dr.) a prié le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (photo, à g.) de rentrer immédiatement en Belgique, en interrompant ainsi une formation de six semaines qu’il suit à la Harvard Business School, aux Etats-Unis. Elle devait durer jusqu’à la fin du mois, faisant ainsi rater au Secrétaire d’Etat la rentrée parlementaire.

La presse avait fait écho tout récemment d'une formation dispensée à Harvard, aux Etats-Unis, à laquelle s'était inscrit le Secrétaire d'Etat CD&V Pieter De Crem. De ce fait, il aurait été absent jusqu'au 27 octobre, alors qu'il siège dans l'exécutif fédéral et qu'une visite d'Etat au Japon se déroulera la semaine prochaine.

Ce jeudi au Parlement, le Premier ministre a expliqué avoir été informé il y a quelques temps que Pieter De Crem serait absent régulièrement pour se rendre aux Etats-Unis et y suivre un cursus en rapport avec ses compétences. Charles Michel a ajouté avoir par contre appris tout récemment que le Secrétaire d’Etat avait envoyé un courrier il y a 2 jours seulement au Parlement, pour lui indiquer qu’il serait absent jusqu’au 27 octobre.

"Je pense que ça ne va pas. J'ai pris immédiatement contact avec lui pour lui demander de rentrer", a indiqué Charles Michel (photo archives) à l'ouverture de la séance plénière de la Chambre, où l'opposition a déposé une motion stigmatisant cette absence.

"Je ne manquerai pas de rappeler aux ministres leurs devoirs de disponibilité vis-à-vis du Parlement", a ajouté le Premier ministre.

L'opposition a exprimé sa satisfaction après l'annonce du Premier ministre, avec un brin de compassion à l'égard de Pieter De Crem, passé de vice-Premier ministre et ministre de la Défense dans le gouvernement précédent à Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, une compétence régionalisée, dans le gouvernement actuel. "Ce sort qui lui a été réservé n'a rien à voir avec la charité chrétienne", a fait remarquer la cheffe de groupe PS, Laurette Onkelinx.