Plus de 6 millions de Belges complices malgré eux de cybercriminels

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique et la Cyber Security Coalition ont lancé ce jeudi à Bruxelles une campagne nationale de sensibilisation à la sécurité sur l’internet. Ils invitent la population à adapter ses comportements, afin de mieux protéger ses outils informatiques contre les virus et les cybercriminels.
Reporters

D'après une étude de l'Université de Gand, quelque 68% des Belges ont un profil d'utilisateur plus exposé au risque de cybercriminalité parce qu’ils ne sécurisent pas suffisamment leur ordinateur, leur tablette ou leur smartphone. Quelque 6,5 millions de personnes (6.491.641 très exactement) aident donc les cybercriminels sans le savoir, ose le slogan de la campagne de sensibilisation lancée ce jeudi, soutenue par les pouvoirs publics.

"De petits gestes permettent de se protéger en tant que citoyen, mais également en tant qu'employeur ou salarié", ajoute Christine Darville, présidente de la Cyber Security Coalition. "Environ 97% des entreprises disposent d'une connexion et 79% ont un site internet, les failles de sécurité touchent donc aussi le monde entrepreneurial."

La campagne suggère aux internautes de visiter le site www.safeonweb.be afin de bénéficier de conseils pour scanner leur ordinateur à la recherche de virus et améliorer la sécurisation de leurs outils informatiques. Un test en ligne leur permet par ailleurs d'identifier d'éventuels comportements imprudents sur le web.

"Nous recommandons notamment aux internautes d'utiliser un logiciel antivirus, de procéder à des mises à jour, de rester vigilants au sujet des tentatives de phishing et d'utiliser des phrases de passe plutôt que des mots de passe", poursuit Miguel De Bruycker, directeur du Centre pour la Cybersécurité Belgique.

La campagne de sensibilisation, organisée dans le cadre du mois de la cybersécurité en Europe, se poursuivra jusqu'à la fin d'octobre.

McPHOTO / INSADCO / Bilderbox