Un enfant flamand sur trois veut faire régime

Une enquête menée par l’Université de Gand, et relayée ce jeudi par les quotidiens Het Laatste Nieuws et De Morgen, révèle que nombre d’enfants en Flandre qui n’ont pas plus de 7 ans se trouvent déjà gros et laids. Un tiers des écoliers de primaires songeraient même régulièrement à faire régime pour perdre du poids.
© Reporters / Michel Gouverneur

Douze à 13% des enfants de l'école primaire s'inquiètent, au moins une fois par semaine, de leur régime alimentaire, leur poids et leur apparence. Pourtant, une large majorité de ces enfants n'a aucun problème de poids: seul un cinquième voire un sixième d'entre eux sont en surpoids, ce qui ne veut pas encore dire qu'ils sont obèses.

La grande différence entre les enfants inquiets de leur alimentation et ceux effectivement en surpoids est considérée "comme une tendance inquiétante" par les experts.

Toujours plus d'enfants d'à peine 10 ou 11 ans montrent des symptômes de troubles alimentaires, alors qu'avant ces troubles apparaissaient plutôt chez les adolescents. "Etre trop axé sur la nourriture et ce qui se trouve dans notre assiette mène à des troubles alimentaires et à l'obésité", explique An Vandeputte, directrice d'Eetexpert, centre d'expertise en la matière.

Cette tendance a également "beaucoup à voir avec les images que les 5-8 ans prennent pour modèles, comme les poupées Barbie et ou les images retouchées".

Les plus consultés