Une école d’Heverlee évacuée à cause d’un paquet suspect

L’Institut Heilig Hart d’Heverlee (photo), près de Louvain (Brabant flamand), a été partiellement évacué ce vendredi matin, alors que la direction a fait appel à la police et au Service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs après avoir reçu un paquet dont sortaient des petits fils. Il ne contenait finalement pas d’explosifs. Les enfants ont été maintenus à l’écart pendant l’intervention du SEDEE. "Tout le monde est en sécurité et va bien", a fait savoir la direction de l’école.

"Ce matin, nous avons reçu un appel de la direction de l’Institut Heilig Hart, qui avait reçu un paquet suspect", expliquait ce vendredi matin Stefanie Gielen de la police de Louvain. "Le paquet était arrivé jeudi déjà, mais n’a été ouvert que ce vendredi matin". C’est alors que des petits fils sont apparus.

La police a décidé de faire également intervenir le Service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (SEDEE). Il a neutralisé le paquet de façon préventive, pour constater ensuite qu’il ne contenait pas d’explosifs.

Par mesure de sécurité, une partie des élèves de l’école avaient été évacués en début de matinée (voir vidéo ci-dessous). Ils ont été maintenus pendant environ deux heures à l’écart de l’endroit où intervenait le SEDEE. Les pompiers étaient également sur place de façon préventive.

Vers 11h, les élèves ont pu retourner dans leurs locaux de classe.