Jozef De Kesel nommé cardinal par le pape François

Le pape François a annoncé ce dimanche la tenue le 19 novembre d’un consistoire au cours duquel il va créer 17 nouveaux cardinaux, dont 13 sont âgés de moins de 80 ans. Parmi eux, l’actuel archevêque de Malines-Bruxelles et primat de Belgique, Monseigneur Jozef De Kesel (photo). Les cardinaux de plus de 80 ans ne peuvent pas siéger dans un conclave et participer à l’élection d’un nouveau pape.

"Je suis heureux d'annoncer que le samedi 19 novembre (...) je tiendrai un consistoire pour la nomination de 13 nouveaux cardinaux des cinq continents", a déclaré François (photo) ce dimanche. "Le fait qu'ils proviennent de 11 nations exprime l'universalité de l'Eglise", a ajouté le pape argentin.

Le premier sur la liste des nouveaux cardinaux est un Italien, Mgr Mario Zenari, actuel nonce apostolique (ambassadeur du pape) en Syrie, un pays "martyr", a dit le pape. Le deuxième, Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, est le plus jeune des 13 nouveaux cardinaux électeurs, n'ayant pas encore 50 ans et que le pape a rencontré lors de son voyage en Centrafrique, fin 2015.

AFP or licensors

Les autres hauts prélats qui deviendront cardinaux sont Mgr Carlos Sierra, archevêque de Madrid, Mgr Sérgio da Rocha, archevêque de Brasilia, Mgr Blase Cupich, archevêque de Chicago, Mgr Patrick D'Rozario, archevêque de Dhaka, Mgr Baltazar Porras Cardozo, archevêque de Mérida (Venezuela), Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, et Mgr Maurice Piat, archevêque de Port-Louis (Ile Maurice).

Par ailleurs, l'Américain Kevin Farrell, préfet du Dicastère (un ministère au Vatican, ndlr) pour les laïcs, la famille et la vie, est également nommé cardinal, tout comme Mgr Carlos Aguiar Retes, archevêque de Tlanepantla (Mexique), Mgr John Ribat, archevêque de Port Moresby (Papouasie Nouvelle-Guinée) et Mgr Joseph Tobin, archevêque d'Indianapolis (Etats-Unis).

Sur ces 13 nouveaux cardinaux, trois proviennent d'Europe, trois de l'Amérique Latine, trois des Etats-Unis, deux d'Afrique et deux d'Asie. Les quatre autres religieux créés cardinaux à cette occasion sont d'anciens évêques et archevêques ayant tous dépassé les 80 ans, à l'exception, assez rare, du simple prêtre albanais Ernest Simoni, qui aura 88 ans le 18 octobre.

En février 2015, le pape François avait créé 20 nouveaux cardinaux, donnant déjà une impulsion à l'internationalisation de l'Eglise, où les cardinaux européens ne sont désormais plus majoritaires. A l’époque, le prédécesseur de Jozef De Kesel, Monseigneur Léonard (photo), n’avait pas été nommé cardinal.

Nicolas Maeterlinck

De Kesel, cardinal électeur

Né à Gand (Flandre orientale) le 17 juin 1947, Jozef De Kesel (photo, à dr.) est âgé de 69 ans et pourra donc participer à l’élection d’un pape, le cas échéant. Depuis le 6 novembre 2015, il est archevêque de Malines-Bruxelles et primat de Belgique, après avoir été évêque de Bruges entre 2010 et 2015

Avant cela, il avait été pendant 8 ans évêque auxiliaire de Malines Bruxelles pour le vicariat de Bruxelles, puis pour le vicariat de Malines et du Brabant flamand.

Dans sa première homélie en tant qu'archevêque, De Kesel affirmait vouloir une Église plus ouverte et appelait les chrétiens à "être attentifs aux pauvres, aux personnes les plus vulnérables, en particulier celles qui fuient les guerres et les violences".

Jozef De Kesel est également connu pour ses prises de position. En septembre 2010, l'évêque de Bruges soulevait ainsi la question du maintien du caractère obligatoire du célibat des prêtres, estimant notamment que les "personnes pour lesquelles le célibat est humainement impossible à respecter devraient aussi avoir la chance de devenir prêtre".

Fin décembre 2015, peu après sa prise de fonction comme archevêque de Malines-Bruxelles, il se déclarait favorable à la dimension institutionnelle de la clause de conscience pour les hôpitaux sur des sujets éthiques comme l'avortement et l'euthanasie.