Le preneur d’otages de Forest voulait retourner en prison

L’homme de 26 ans qui a retenu en otage une trentaine de personnes, mardi soir dans un magasin Carrefour (photo) de la commune bruxelloise de Forest, s’était présenté dans la journée à la police en demandant de pouvoir retourner en prison. Il était en liberté conditionnelle et souffre de troubles psychologiques. Il a été incarcéré à plusieurs reprises pour des vols avec violence.

La prise d'otages dans un magasin Carrefour de la chaussée d'Alsemberg à Forest avait commencé mardi vers 19h par un vol à main armée qui a ensuite dégénéré. L'auteur de 26 ans, qui est le fils d’Ahmed Ouartassi (PS), l’échevin des Sports, de la Petite Enfance et de l'Extrascolaire à Forest, devait être déféré ce mercredi devant le juge d'instruction.

L'homme était en liberté conditionnelle et a des antécédents judiciaires pour des faits de vol avec violence ou menace. Il a été incarcéré à plusieurs reprises et fait également l'objet de mesures liées à des troubles psychiatriques, a indiqué mercredi le parquet de Bruxelles.

Dans la journée de lundi, il s'était rendu dans un commissariat de police où il avait déclaré vouloir retourner en prison.

Plus tard, il s'est présenté dans le magasin Carrefour à Forest vraisemblablement armé d'un pistolet d'alarme. Il a menotté une caissière de l'établissement et tenté de se faire remettre le contenu d'une caisse sous la menace de son arme.

L'homme a ensuite retenu en otage une trentaine de personnes qui se trouvaient dans le magasin. La police fédérale s'est rendue sur les lieux et a entamé des négociations, au cours desquelles l'auteur s'est rendu. Il n'y a pas eu de blessé, mais certaines victimes étaient en état de choc et ont bénéficié d'une aide psychologique.