Vingt nouveaux radars tronçons par an en Flandre

Le gouvernement flamand sera dorénavant totalement en charge des radars tronçons sur ses routes. Jusqu’à présent, une partie de ces contrôles de section était gérée par les villes et les communes. Pour accélérer leur mise en place, le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts a fait savoir que la Flandre assurera désormais leur financement. Il a dans la foulée annoncé vingt nouveaux contrôles par an.

Les radars tronçons sont des radars permettant de calculer la vitesse moyenne de circulation routière, et de déceler les excès de vitesse entre deux points pouvant être distants de plusieurs kilomètres.

La prise en charge de ces radars en Région flamande sera désormais totalement assurée par le ministère flamand de la Mobilité. La Flandre financera 100% de ces contrôles, et décidera où ils seront installés, a signalé le ministre Ben Weyts dans le quotidien dominical De Zondag.

Actuellement, la gestion des radars tronçons en Région flamande est partagée entre le gouvernement, les villes et les communes. "Cela mène à chaque fois à de longues négociations avec les zones de police et les administrations communales sur les tracés et le financement. Les décisions prennent alors beaucoup de temps à tomber", explique Ben Weyts.

En prenant la totalité des radars tronçons en charge, le ministre flamand désire accélérer leur installation. Ben Weyts a d’ores et déjà annoncé l’arrivée de sept nouveaux radars tronçons cette année encore. A partir de l’année prochaine, vingt nouveaux tracés par an seront mis en place en Flandre. Le lieu de ces contrôles dépendra d’une liste noire recensant les routes les plus dangereuses de la Région.